Montréal

À Laval, des nouvelles bornes de recharge électrique destinées en priorité aux taxis

À Laval, des nouvelles bornes de recharge électrique destinées en priorité aux taxis
Photo: Martin Ouellet-Diotte/Métro

Quatre nouvelles bornes à recharge rapide destinées en priorité aux taxis électriques font leur apparition à Laval, avec pour objectif de favoriser l’électrification des transports dans le secteur. Un exercice qui pourrait être répété à Montréal, s’il connaît du succès.

«Les bornes sont situées assez stratégiquement sur le territoire, près des grandes autoroutes notamment», a expliqué à Métro Louis-Olivier Batty, le porte-parole du Circuit électrique d’Hydro-Québec. L’organisation parraine ce projet intitulé Duo avec la Ville de Laval et la coopérative des propriétaires de taxi de Laval.

Ces nouvelles installations se trouvent depuis quelques jours à l’aréna Hartland-Monahan, au complexe sportif Guimond, à la caisse de pompier #8 et à l’aréna Yvon-Chartrand. Elles peuvent être utilisées dès maintenant par quiconque le désire, mais seront d’abord réservées à l’usage exclusif des taxis.

D’après M. Batty, la volonté de développer l’électrification des taxis ne date pas d’hier chez Hydro-Québec.

«C’est quelque chose sur lequel on avait déjà travaillé dans le passé avec la défunte entreprise de Téo Taxi notamment […] On veut voir si le modèle fonctionne bien avec les taxis pour qu’ensuite, ça puisse se répéter avec d’autres usagers et dans d’autres villes.» -Louis-Olivier Batty

Si la demande est au rendez-vous, Duo pourrait débarquer sur l’île de Montréal prochainement, reconnaît le porte-parole. «C’est un projet-pilote, un banc d’essai, mais si ça a du succès et qu’on voit des avantages concrets, c’est sûr qu’on va répéter l’exercice, toujours en collaboration avec les municipalités», ajoute-t-il.

Bonus bien reçu
Ces nouvelles bornes viennent agrandir l’offre des 26 bornes standard déjà en place pour tous les propriétaires de véhicules électriques à Laval. L’administration du maire Marc Demers a déjà promis de planifier des espaces de recharge électrique lorsque l’opportunité se présente sur son territoire, lors de l’aménagement d’un nouveau stationnement ou d’un développement immobilier par exemple. La Ville prévoit fournir 30 bornes de plus à son réseau d’ici 2020.

Le maire Demers a bien accueilli la nouvelle mardi, parlant de «retombées positives» pour les Lavallois. «La mobilité électrique est une avenue de choix pour réduire les émissions de gaz à effet de serre», a-t-il déclaré dans un communiqué, ajoutant que de «partager nos espaces de recharge avec les chauffeurs de taxi» est une idée porteuse de solutions.

Même son de cloche pour le directeur général de la coopérative des propriétaires de taxi de Laval, Normand Cormier, qui estime que le projet-pilote s’inscrit dans une démarche «visant à prouver à l’industrie du taxi la viabilité de cette nouvelle technologie plus respectueuse de l’environnement». «Nous sommes convaincus du succès de notre projet et de son impact sur l’industrie dans sa volonté d’effectuer avec confiance une transition vers l’électrification», a-t-il commenté à ce sujet.

D’après les données d’Hydro-Québec, quelque 41 000 véhicules électriques sont immatriculés à l’échelle de la province actuellement. Le circuit électrique de la société d’État offre pour sa part près de 2000 bornes, dont presque 200 sont dédiées à la recharge rapide.