LaSalle

La gestion des sept écocentres de Montréal coûtera 14 M$ à la Ville

La gestion des sept écocentres de Montréal coûtera 14 M$ à la Ville
Photo: André Desroches / TC Media

La Ville de Montréal dépensera environ 14 M$ pour confier à une entreprise la gestion de ses sept écocentres jusqu’en 2024.

Les élus du comité exécutif ont approuvé mercredi un contrat avec l’entreprise Pro-Vert Sud-Ouest, qui sera responsable de la gestion des écocentres situés dans les quartiers Acadie, Côte-des-Neiges, La Petite-Patrie, Rivière-des-Prairies, Saint-Laurent et Saint-Michel  et LaSalle pendant cinq ans.

Ce contrat ne permettra toutefois pas à l’écocentre de LaSalle, qui est fermé depuis le début du mois de mai, d’ouvrir ses portes de nouveau. Après que la compagnie Mélimax, responsable du contrat initial, ait fait face à une interdiction d’exercer par l’Autorité des marchés publics en janvier dernier, l’entreprise Services Matrec avait été appelé à prendre le relais, avant de quitter la course parce qu’elle ne pouvait pas répondre à la demande.

«La Ville examine plusieurs solutions potentielles pour résoudre la problématique de transport, ainsi que la faisabilité technique de chacune de ces solutions», a indiqué à Métro l’attachée de presse du comité exécutif, Laurence Houde Roy, qui a précisé que, «bien qu’un écocentre soit toujours fermé», la signature de ce contrat de service concernant les sept centres «est nécessaire», car les contrats pour ces différents établissements «viendront à terme à l’automne 2019».

Appelée à réagir en marge d’une conférence de presse au centre-ville, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a condamné les agissements de l’entreprise Mélimax, qui a s’est retrouvée en janvier dernier sur le registre des entreprises non admissibles aux contrats publics après qu’une entente du ministère de l’Environnement du Québec ait mis en lumière que l’entreprise avait déversé illégalement des déchets sur le terrain de son actionnaire principal.

«C’est absolument inacceptable et en tant que mairesse, je ne voulais pas d’une compagnie comme celle-là», a déclaré Mme Plante.

La fermeture de l’écocentre de LaSalle a chamboulé dans les dernières semaines les heures d’ouverture des autres centres de récupération des déchets domestiques de la métropole.

Seulement deux soumissions ont été reçues par la Ville dans le cadre de cet appel d’offres, lancé en février dernier.

Ce contrat devra être adopté le 20 juin en séance du conseil d’agglomération.