Montréal

Ancien hippodrome: la mairesse de l’arrondissement appelle à un projet vert et «inclusif»

Ancien hippodrome: la mairesse de l’arrondissement appelle à un projet vert et «inclusif»
Photo: Archives MétroL'ancien site de l'hippodrome de Montréal

Alors que plusieurs initiatives d’agriculture urbaine et de plantations d’arbres sont en cours sur l’ancien site de l’Hippodrome Blue Bonnets, la mairesse de l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce dit souhaiter que le projet immobilier qui occupera ce lieu dans les prochaines années soit «vert» et «inclusif».

«On a une opportunité d’avoir une communauté très avant-garde», a déclaré mardi à Métro la mairesse Sue Montgomery. 

Après avoir tenu des courses de chevaux pendant plus de 135 ans, l’Hippodrome a fermé ses portes pour des raisons financières en 2009. La Ville, qui a pris possession de l’immense site en 2017, a entamé l’an dernier la démolition des bâtiments qui s’y trouvaient.

Afin de donner une seconde vie au site, Projet Montréal vise à bâtir plus de 8000 logements sur ce site, dont une majorité de logements sociaux et abordables. Le projet devra toutefois d’abord faire l’objet d’une consultation de l’Office de consultation publique de Montréal, qui devrait commencer cet automne.

«J’aimerais avoir une communauté pour tout le monde avec des écoles et tous les services dont on a besoin dans notre communauté», a déclaré Mme Montgomery, qui «rêve» que ce projet soit «vert et abordable». 

«On veut avoir les opinions de plein de monde pour créer une communauté très spéciale.» -Sue Montgomery, mairesse de l’arrondissement de Côte-des-Neiges

Projets transitoires

En plus du développement d’un «quartier inclusif», la mairesse de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, où est situé le site, a souligné l’importance de lutter contre les îlots de chaleur.

C’est d’ailleurs afin de verdir ce secteur hautement minéralisé que l’arrondissement a financé pour plus de 110 000$ la réalisation de trois projets communautaires sur ce site. Ceux-ci, en cours depuis le début de l’été, se poursuivront jusqu’au mois de novembre.

Ainsi, plusieurs légumes de même que des melons d’Oka et des haricots grimpants sont cultivés dans des bacs installés sur l’ancienne piste de course. Deux ruches destinées à la production de miel ont également été installées par la coopérative Miel Montréal, qui offre d’ailleurs des activités éducatives sur les procédés apicoles.

«Il y a beaucoup de familles qui ont besoin des banques alimentaires dans notre arrondissement et ça, c’est le bon moyen d’apporter quelque chose de frais et de bon pour la santé», a souligné Mme Montgomery. 

L’arrondissement compte en outre planter 600 arbres au cours des trois prochaines années sur le site de l’ancien Hippodrome.

Pour ce faire,  la Société de verdissement du Montréal métropolitain a été mandatée par l’arrondissement afin de réaliser des activités de pépinière sur le site. Celles-ci incluent la plantation et l’entreposage d’arbres destinés à être plantés sur le site et ailleurs dans l’arrondissement.