Montréal

Voie Camillien-Houde: de nouvelles mesures temporaires l’an prochain

Voie Camillien-Houde: de nouvelles mesures temporaires l’an prochain
Photo: Josie Desmarais/Métro

La mairesse de Montréal promet que des mesures de sécurité seront de nouveau mises en place l’an prochain sur la voie Camillien-Houde, qui est redevenue à double-sens mardi. Entre temps, l’analyse se poursuit pour transformer cette voie en chemin de plaisance.

Dans la nuit de lundi à mardi, le feu rouge en alternance sur la voie Camillien-Houde a été retiré afin de permettre de nouveau une circulation en double-sens.

En marge d’une conférence de presse, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a reconnu que ce feu de circulation a été la mesure «la plus difficile» à faire appliquer. Dans les jours qui ont suivi l’implantation de ce feu rouge, plusieurs automobilistes ne l’auraient pas respecté.

«Les gens n’étaient pas conscients [du feu de circulation] ou ne voulaient pas le respecter. Donc, ce n’était pas une mesure facile», a reconnu Mme Plante.

Les autres mesures de sécurité mises en place en juin dans le cadre d’un projet pilote resteront pour leur part en place jusqu’au 31 octobre. Celles-ci comprennent entre autres la présence de plus de 400 bollards sur environ deux kilomètres, des dos d’âne et des chaussées rétrécies.

«Si c’était possible, je les garderais à l’année», a affirmé Mme Plante au sujet de ces mesures de sécurité. Leur retrait pour l’hiver est toutefois nécessaire «pour des raisons de déneigement», a-t-elle expliqué. 

«On est en train de nous dire que ce ne sera plus une autoroute trois mois par année, mais que ce le sera le reste de l’année», a déploré à Métro la présidente-directrice générale de Vélo Québec, Suzanne Lareau. Selon elle, la meilleure solution serait d’interdire le transit automobile sur le mont Royal. 

Le chef d’Ensemble Montréal a quant à lui critiqué les «improvisations de la mairesse» dans ce dossier.

«La montagne est-elle plus sécuritaire qu’avant? Je ne crois pas.» -Lionel Perez, chef d’Ensemble Montréal

Selon la Ville, le nombre de voitures sur la Voie Camillien-Houde a diminué à la suite de la mise en place de ces mesures temporaires. Elles auraient par ailleurs circulé à une vitesse réduite.

Chemin de plaisance

La mairesse de Montréal a confirmé que des mesures de sécurité seront de nouveau implantées sur cette voie l’été prochain. Celles-ci pourraient d’ailleurs inclure le retour d’un feu rouge en alternance.

«Nous examinons différents scénarios», a indiqué Mme Plante. Celle-ci entend notamment élargir la place dédiée aux cyclistes dans le tournant menant au belvédère Camillien-Houde. 

Pendant ce temps, la Ville poursuit ses analyses en vue de transformer la voie Camillien-Houde en un chemin de plaisance. Dans un rapport publié au début du mois de mai, l’Office de consultation publique de Montréal recommande de «maintenir la circulation automobile sur l’ensemble de l’axe Camillien-Houde/Remembrance». Elle propose toutefois de revoir son aménagement «pour le transformer en une voie qui s’intègre mieux à la vocation du parc du Mont-Royal et respecte son patrimoine naturel». 

Une demande qui pourrait prendre plusieurs années avant de se concrétiser, a laissé entendre la mairesse de Montréal.

«Tant qu’on n’aura pas un chemin de parc comme le recommande l’OCPM, on va avoir des projets pilotes. On va aller chercher de l’information qui nous aide à réfléchir le projet à long terme, mais également à sécuriser [la voie]», a-t-elle dit.