Actualités

L’enjeu crucial du déneigement de la piste cyclable du canal de Lachine

L’enjeu crucial du déneigement de la piste cyclable du canal de Lachine
Photo: Vox pop-Annie BourqueLe déneigement possible de la piste cyclable du canal de Lachine suscite de nombreuses réactions.

Le projet de déneigement de la piste cyclable du canal de Lachine suscite une kyrielle de réactions parmi les candidats qui se présentent aux élections fédérales. La plupart se positionnent en faveur de cette idée.

Le député libéral sortant Marc Miller.

Disant comprendre la position des élus du Sud-Ouest, favorables au déneigement, le député fédéral sortant de Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Île-des-Sœurs, Marc Miller, veut tout de même prendre le temps de bien analyser le projet.

«Il ne suffit pas d’un simple déblayage devant sa maison. Ce site est un joyau», illustre-t-il. Les responsables de Parcs Canada invoquent qu’un possible déneigement pourrait endommager la piste.

«Cela demande une réflexion et une discussion sur les enjeux et les coûts. Peut-être faudrait-il même envisager la possibilité de reconstruire au complet la piste cyclable», dit-il. Un projet évalué à plusieurs millions de dollars

Le candidat conservateur dans LaSalle-Émard-Verdun Claudio Rocchi.

Le candidat conservateur dans LaSalle-Émard-Verdun, Claudio Rocchi, comprend que la piste ne doit pas être endommagée par le déneigement. «Si j’étais élu, je demanderais à Parcs Canada de réévaluer leur étude et je souhaite qu’on trouve une solution aux nombreux cyclistes qui veulent l’emprunter l’hiver», soutient-il.

La candidate néo-démocrate et conseillère d’arrondissement dans le Sud-Ouest, Sophie Thiébaut, a pris position sur Facebook en disant que si elle était députée de la circonscription, elle interviendrait pour défendre le dossier du déneigement. «Le soutien à la mobilité permet de réduire nos GES (Gaz à effet de serre) et cela fait partie des orientations majeures de notre parti», a-t-elle écrit.

Incompréhension

La candidate du Bloc québécois dans Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Île-des-Sœurs, Nadia Bourque, fait valoir que les solutions pour un déneigement écologique et respectueux de l’intégrité du site historique sont identifiées et applicables.

«Le projet de déneigement a le soutien de la Ville de Montréal. Je ne m’explique pas ce blocage de Parcs Canada. Ce sont des actions simples comme celles-là qui nous permettront d’inverser la tendance des changements climatiques», fait-elle valoir.

Rencontre fructueuse

À gauche, le conseiller municipal Alain Vaillancourt s’est entretenu récemment avec Steven Guilbeault qui se présente pour les Libéraux.

Lors de la séance du conseil municipal de l’arrondissement du Sud-Ouest, tenue le 15 octobre, le conseiller municipal Alain Vaillancourt a mentionné avoir rencontré plusieurs candidats dont le libéral Steven Guilbeault.  «Tout le monde souhaite le déneigement de la piste sauf Parcs Canada. Si l’organisme reçoit l’ordre, cela pourrait se faire», a  dit M. Vaillancourt.

Sur son Facebook, M. Guibeault s’est engagé à travailler à faire avancer cet enjeu prioritaire.  «Étant moi-même un cycliste quatre saisons depuis 30 ans, je sais à quel point l’accès à l’année à des axes névralgiques est important. C’est d’autant plus vrai dans un contexte de lutte aux changements climatiques.»

De son côté,  la responsable des relations médias chez Parcs Canada, Dominique Tessier, assure que son organisme continue d’évaluer les options concernant le déneigement de la piste de 14 km du canal de Lachine qui pourrait être utilisée par les cyclistes, l’hiver. Une décision devrait être communiquée après les élections du 21 octobre.