Montréal
17:24 11 février 2020 | mise à jour le: 11 février 2020 à 17:26 temps de lecture: 3 minutes

Il y a 30 ans, Nelson Mandela sortait de prison et arrivait à Montréal

Il y a 30 ans, Nelson Mandela sortait de prison et arrivait à Montréal
Photo: Courtoisie/Ville de MontréalNelson Mandela a livré un discours près de l'hôtel de ville de Montréal le 19 juin 1990.

Plusieurs Montréalais ont rendu hommage, mardi, au premier président noir d’Afrique du Sud, Nelson Mandela, 30 ans après sa libération de prison et son passage dans la métropole, en 1990. Certains d’entre eux, qui ont eu la chance de l’apercevoir alors, gardent un souvenir vif de ce leader mondial de la lutte contre l’apartheid.

Le 11 février 1990, Nelson Mandela sortait de prison après avoir passé 27 ans derrière les barreaux. L’homme a alors entamé une tournée mondiale contre l’apartheid. C’est ainsi qu’il se rendra à Montréal le 19 juin 1990 à la demande du maire de l’époque, Jean Doré.

Après un passage remarqué à l’hôtel de ville, M. Mandela a livré un discours près du bâtiment patrimonial qui a réuni plus de 15 000 personnes. Quatre ans plus tard, il est devenu le premier président noir de l’Afrique du Sud.

«Les gens disaient à l’époque que c’était probablement plus 20 000 personnes», a soulevé mardi Léa Cousineau lors d’un événement-hommage à l’hôtel de ville. La Montréalaise, qui a a été la première femme présidente du comité exécutif de la Ville en 1990, a assisté à cet événement marquant.

«On avait l’impression de devenir des acteurs et des actrices de l’histoire.» -Léa Cousineau

Exposition sur Nelson Mandela

Afin de conserver la mémoire de l’homme et de son passage dans la métropole, la Ville a créé une exposition. Différents panneaux installés en face de l’édifice Lucien-Saulnier y retracent des moments forts de la vie de Nelson Mandela. Cette exposition sera accessible aux passants jusqu’à la fin décembre.

«Je pense que c’est un excellent moyen de permettre aux Montréalais, jeunes et moins jeunes, de redécouvrir Nelson Mandela et de se rappeler qu’il a été un leader de lutte contre l’apartheid. C’est très important de s’en rappeler», a souligné Valérie Plante.

Souvenirs vifs

Plusieurs membres de la communauté noire de Montréal ont pris part à cet événement.

«C’est vraiment un grand leader pour la paix dans le monde et pour l’espoir d’avoir un monde égal pour tous les êtres humains», a déclaré à Métro le président de la Table ronde du Mois de l’histoire des Noirs, actuellement en coursMichael P. Farkas. Ce dernier a salué le legs de «liberté et de justice» du lauréat du prix Nobel de la paix. 

Le photographe Gérald Brosseau, qui a pris des clichés du passage de Nelson Mandela dans la métropole pour le compte de la Ville de Montréal, garde un souvenir vif de ce moment historique. Il a alors dû «se frayer un chemin entre les services secrets canadiens» et les nombreux agents de paix alors présents pour assurer la sécurité de M. Mandela.

«Il est un des grands battants de l’histoire de l’humanité. On ne peut pas passer à côté de ça», a-t-il évoqué à Métro.

Nelson Mandela est décédé le 5 décembre 2013 à Johannesburg, à l’âge de 95 ans. Cinq ans plus tard, en 2018, la Ville de Montréal a décrété le 11 février la «Journée montréalaise dédiée à Nelson Mandela».

Malgré le chemin parcouru dans les dernières années, la discrimination et le racisme demeurent des enjeux importants à Montréal, a soulevé Mme Plante.

«Malheureusement, ces enjeux complexes sont encore d’actualité et impliquent qu’on se mobilise tous et chacun», a-t-elle dit.

Articles similaires