Montréal
03:30 7 avril 2020 | mise à jour le: 6 avril 2020 à 17:44 temps de lecture: 3 minutes

LUX Gouverneur: refusée à la porte, leur livraison coûte 110$

LUX Gouverneur: refusée à la porte, leur livraison coûte 110$
Photo: Capture d'écran/Google MapsLes résidences LUX Gouverneur, à Montréal

Des locataires de la résidence LUX Gouverneur, située sur la rue Sherbrooke Est, se plaignent de s’être vu refuser la livraison de nourriture à leur appartement en raison de la pandémie. S’ils acceptent les mesures de confinement, ils se désolent de la perte de quelques petits bonheurs quotidiens.

La semaine dernière, deux résidants de l’établissement privé décident de commander de la nourriture d’un restaurant situé non loin. Histoire de faire changement, disent-ils, et d’encourager le petit commerce.

«La facture était de 111$», raconte Diane*, qui a préféré garder l’anonymat. Une fois arrivé, le livreur est forcé de rebrousser chemin, la commande entre les mains.

«La réceptionniste a dit: pas de livraison de resto ici. Mais nous on l’a payé, ce repas», déplore Diane.

«Si je fais venir mon épicerie, disons, allez-vous fouiller dans mon sac pour voir si j’ai de la nourriture préparée à l’extérieur? Il y a quelque chose d’illogique» – Diane*, résidente du LUX Gouverneur de Montréal

Contactée par Métro, l’administration de LUX convient que la livraison de restaurants extérieurs s’est arrêtée le 20 mars.

«Ça a été très bien accueilli par les résidants», soutient au bout du fil le responsable des communications de l’établissement, Pierre Tessier. La Direction régionale de la santé publique a également donné son aval à cette décision.

Alternative?

Après les événements de la semaine dernière, LUX Gouverneur aurait demandé à Diane d’exiger un remboursement auprès du restaurant.

«Ce qu’on comprend, c’est que l’administration ne veut pas s’embêter avec ça. Par contre, ils sont d’accord pour qu’on commande du restaurant traiteur», lance Éric*, un autre habitant de la résidence de l’âge d’or.

La résidence de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve fait toujours appel à son restaurant en résidence, Les Saveurs du chef Paulo. L’administration maintient que «seule la livraison aux appartements est possible, et ce, sans frais».

«Ça se faisait avant même que le CIUSSS l’ordonne», indique M. Tessier qui dit vouloir éviter toute transmission dans la résidence, toujours .

Or, affirme Éric, la nourriture issue du traiteur n’est pas donnée.

«Un repas de chez Paulo, le midi, avec du vin, ça coûte 100$. Ce n’est pas un casse-croûte», illustre-t-il.

«J’ai parlé à un voisin de palier l’autre jour. Il a commandé une omelette. Ça lui a coûté 24$, avec la soupe, du pain. Il n’en voulait pas de soupe», ajoute Diane.

Il y a maintenant plus d’une semaine, le gouvernement du Québec mettait en confinement toutes les résidences pour aînés de la province. Aux résidences LUX Gouverneur, cela veut dire aucune activité hormis les marches dans le jardin, réglées au quart de tour.

Articles similaires