Montréal

Les masques constituent un danger pour les écosystèmes

Les fibres des masques se fracturent après 36 heures d’exposition aux rayons UV. Photo: iStock

Il est visible partout depuis le début de la pandémie mondiale. Alors qu’il est considéré comme un bouclier contre le virus de la COVID-19, l’utilisation généralisée du masque jetable est toutefois un fardeau important pour l’environnement. Davantage de microplastiques provenant de ces masques aboutissent dans l’océan, selon une nouvelle étude de l’Université Concordia.

Le doctorant Zheng Wang et le professeur assistant au Département de génie du bâtiment, civil et environnemental Chunjiang An étudient l’impact de la dégradation des équipements de protection individuelle (EPI) sur les cours d’eau.

Selon leur recherche, un seul masque exposé à des conditions naturelles, comme celles au bord d’une plage, peut libérer plus de 1,5 million de microplastiques dans les eaux. L’intégrité de ces masques est compromise et les matériaux utilisés dans leur fabrication se brisent en petits morceaux, particulièrement lorsqu’ils sont exposés au rayonnement ultraviolet (UV) et à l’abrasion due au sable.

D’ailleurs, les chercheurs ont observé un nombre important de masques jetables sur les berges de l’océan durant la pandémie. La dégradation de ces EPI et les microplastiques qui s’en détachent représentent un danger pour les écosystèmes marins et côtiers, écrivent-ils.

Les microplastiques qui proviennent des masques ou d’autres formes de tissus synthétiques que l’on trouve dans les milieux aqueux s’accumulent et s’introduisent dans la chaîne alimentaire, se rendant jusqu’à l’humain.

Solutions locales

Les résultats de la recherche démontrent l’importance d’agir le plus rapidement possible pour l’environnement et de trouver une manière d’éliminer les quelques milliards de masques jetables qui sont utilisés dans le monde chaque mois.

L’augmentation explosive de l’usage des EPI au cours des derniers mois expose les lacunes dans la gestion des déchets et dans l’élimination écologique de ces masques jetables, écrivent les chercheurs.

En matière de solutions pratiques et applicables à court terme, ils proposent d’ajouter davantage de poubelles réservées aux masques dans les lieux publics afin de faciliter la collecte des masques usagés et de réduire ainsi le nombre de masques retrouvés dans la nature.

129 milliards

Le nombre de masques jetables utilisés chaque mois dans le monde.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet