Soutenez

L’arrivée du REM sur la rive sud encore retardée

Un train du REM à Brossard. Photo: Josie Desmarais

Les résidents de la Rive-Sud de Montréal qui s’attendaient à pouvoir se rendre au centre-ville avec le REM dès cet automne devront s’armer de patience. Le tronçon ne sera mis en service qu’au printemps prochain.

C’est ce qu’a annoncé CDPQ Infra lors d’une conférence de presse tenue au centre-ville de Montréal, vendredi matin. «Prendre quelques mois de plus pour livrer une expérience à la hauteur des attentes était la décision responsable à prendre», assure le président de CDPQ Infra, Jean-Marc Arbaud.

«Nous comprenons tout à fait les usagers qui ont hâte à cette première mise en service du REM, poursuit-il. Tous les efforts ont été déployés par nos équipes dans les derniers mois dans un contexte difficile pour mettre en service un réseau fiable.»

La disponibilité de la main-d’œuvre, le prix des matériaux et la lenteur des chaines d’approvisionnement justifient ce retard. Des tests finaux doivent toujours être effectués, si bien que la mise en service de ce tronçon du REM aurait pu être effective au plus tôt lors de l’hiver 2023. Mais encore, CDPQ Infra préfère effectuer des tests lors de la saison hivernale pour s’assurer de la fiabilité absolue de son réseau.

«On veut être certain et absolument certain que la fiabilité du système est là, que les trains fonctionnent à leur plus haut niveau de fiabilité», explique M. Arbaud.

Dépassement de coûts à prévoir

Comme ce report nécessitera plus de temps de travaux et de tests, des dépassements de coûts sont à prévoir, admet CDPQ Infra. Pour l’instant, on ne sait toutefois pas de quel ordre ceux-ci seront.

«Il y a des impacts financiers sur lesquels on fera une mise à jour, laisse entrevoir M. Arbaud. On vous démontrera la rigueur, la façon dont nous avons géré l’ensemble des enjeux liés au coût, particulièrement la formation et le manque de main-d’œuvre.»

Incluant le segment de l’est, le tronçon Rive-Sud du REM devrait coûter plus de 7 milliards de dollars.

Déception

C’est avec déception que la Ville de Montréal a appris que la mise en service du REM serait retardée. «Avec le début imminent des travaux du pont-tunnel, l’accès de la métropole en provenance de la Rive-Sud va se complexifier», réagit le cabinet de la mairesse Valérie Plante.

«Nous avons évidemment besoin d’offrir à la population des alternatives de transport à l’auto solo. Le MTQ, la Ville et l’ensemble des partenaires devront se mobiliser pour trouver des solutions afin de minimiser l’impact de ce report sur la mobilité», conclut-il.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.