Montréal

80, ruelle de l'Avenir, nouveau projet contre le décrochage

Catherine Girouard, Métro

Les travaux de construction dans le cadre d’un nouveau projet contre le décrochage scolaire dans les quartiers Centre-Sud et Hochelaga-Maisonneuve ont débuté hier.

L’école primaire Garneau subira de nombreux changements au cours des prochains mois afin d’offrir aux jeunes et aux familles du secteur des activités sportives, culturelles, scientifiques, botaniques et multimédias.

Le gymnase sera entre autres rénové, une cuisine laboratoire sera construite ainsi qu’un atelier d’expression artistique. Un jardin sera implanté sur le toit et la cour d’école sera réaménagée.

Le projet voit le jour dans un milieu des plus défavorisés au Canada. 70 % des jeunes dans Hochelaga-Maisonneuve et Centre-Sud décrochent avant la fin de leur secondaire. Et 78 % des familles y vivent avec un revenu annuel de moins de 21 000 $. «Le décrochage est un signe de malaise profond, a souligné le comédien et porte-parole du projet, Francis Reddy. Il faut s’attaquer à la base du problème et intervenir tôt», a-t-il ajouté.

Pour avoir envie d’apprendre
«Avec le projet 80, ruelle de l’Avenir, nous voulons donner une occasion, un lieu et des activités aux jeunes pour qu’ils aient envie d’apprendre», a expliqué la coprésidente de la campagne de financement, Sophie Brochu. Le projet est un partenariat entre le secteur privé, dont BMO et Gaz Métro, et des organismes communautaires.

5 M$ seront nécessaires à la réalisation et au maintien du projet. Les organisateurs souhaitent que tout soit prêt pour la prochaine rentrée scolaire. Ils espèrent aussi que 80, ruelle de l’Avenir devienne un modèle d’intervention pour le futur.

Articles récents du même sujet