Montréal

La parole à Charles-Mathieu Brunelle, des muséums nature de Montréal

Après neuf ans, Charles-Mathieu Brunelle a récemment décidé de quitter la Tohu pour assumer la direction des muséums nature de Montréal. Cet homme qui s’est surtout imposé dans le milieu culturel a déjà plusieurs projets en tête. Métro s’est entretenu avec lui au cours de sa première journée à son nouvel emploi.

Vous êtes arrivé aujourd’hui (hier) à la tête des muséums nature. Comment ça se passe jusqu’à maintenant?
J’ai les pieds sur terre et la tête dans les étoiles! (Rire)

Comment a été l’accueil?
Très chaleureux. Il y avait un attente des deux côtés et une envie de passer à la création.

Qu’est-ce qui a motivé votre décision de quitter la culture artistique pour la culture scientifique?
Je voulais me rapprocher de l’origine de la vie, des enjeux qui y sont attachés. Mon parcours à la Tohu m’a permis de me rapprocher des valeurs plus humaines et des conditions dans lesquelles l’humain vit. Les quatre [muséums] me donnent l’occasion de pousser encore plus loin cette réflexion.

Il y a des enjeux qui sont tellement prenants! Les institutions comme les [musé-ums nature] peuvent jouer un rôle dans la sensibilisation. On a une chance incroyable d’être des êtres humains; nos partenaires, c’est tout ce qui nous entoure.

Quels sont vos projets pour les muséums de Montréal?
Il y a le déménagement du planétarium qui est au centre des préoccupations. Mon premier objectif, c’est de rencontrer tout le monde personnellement pour prendre le pouls de chacun. Il y a 450 personnes, alors ça va me prendre un peu de temps. Par ailleurs, pour ce qui est de la programmation, il y a des idées, mais je ne peux pas les dévoiler.

Vous avez une feuille de route impressionnante. Quel est le secret de toutes vos réussites?
Je pense que c’est en allant vers l’autre, en écoutant et en mettant en valeur le travail artistique  et la vison de l’autre. Une vision ne doit pas être portée par une seule personne. C’est la capacité d’amalgamer différentes idées qui crée finalement des projets surprenants.

Articles récents du même sujet