Montréal

Les Montréalais ont le nez dans les boîtes

Montréal était animé hier par les locataires qui, comme chaque année, étaient nombreux à déménager le jour de la fête du Canada.

Que ce soit pour emménager dans un logement plus grand, pour changer de colocataire, pour fuir des voisins dérangeants ou des propriétaires peu accommodants, plusieurs Montréalais remplissaient camions et voitures sous un soleil éclatant. Ils étaient aussi nombreux à faire honneur au traditionnel duo pizza et bière du 1er juillet.

Voyez les photos de cette journée de déménagement dans notre galerie photo au bas de la page d’accueil

Tous les moyens étaient utilisés pour transporter meubles et accessoires. Comme plusieurs, Élise De Bellefeuille, qui quittait son appartement de la rue Sherbrooke, s’est contentée du véhicule d’un proche pour déménager. «Les camions de déménagement sont difficiles à réserver le 1er juillet et sont beaucoup plus chers qu’à l’habitude», a commenté son amie Émilie.

Vincent Laforêt, qui déménageait de la rue Fullum pour s’installer avec sa copine, avait pour sa part réussi à louer un camion. Pour 250 $, le véhicule était à sa disposition durant cinq heures.

Le 1er juillet est une très grosse journée pour les entreprises de déménagement. Un déménageur de Transports Lacombe Éric Dalbec avait trois déménagements à son agenda hier. «C’est comme ça depuis un mois, mais notre travail est plus compliqué le 1er juillet, car il y a du monde partout», a-t-il raconté.

Pas de chance pour quelques-uns

Les sourires se faisaient plus rares chez les déménageurs de la rue d’Iberville, où la rue était repavée hier. Les camions de déménagement ne pouvaient être y stationnés, au grand désespoir de Carole-Anne Vallée qui y vidait son logement. «Je plains surtout ceux qui vont emménager ici et qui ne savent pas qu’il y a des travaux», a dit Mme Vallée. 

Articles récents du même sujet