Montréal

Un projet de bracelet GPS à l'étude pour les ainés atteints d'Alzheimer

Un projet de bracelet GPS est à l’étude au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).
Le quotidien The Gazette rapportait hier que ces bracelets permettraient aux policiers de retrouver plus rapidement les personnes atteintes d’Alzheimer en cas de disparition. Mais avant de mettre en place un projet pilote, le SPVM veut vérifier les aspects légaux et éthi­ques du bracelet GPS et voir combien il en coûterait. «C’est une option qu’on étudie, mais aucune décision n’a encore été prise», a dit l’inspecteur du SPVM, Daniel Rousseau.

50 % de probabilité d’être retrouvé
Ce bracelet GPS pourrait aussi être porté par des personnes souffrant de problèmes de santé mentale. Selon la Société de l’Alzheimer de Montréal, une personne portée disparue a une chance sur deux de mourir ou de se blesser si elle n’est pas retrouvée dans les 12 heures. Les résultats de cette étude, entamés il y a trois mois, devraient être connus en 2010. 

Articles récents du même sujet