Montréal

Huit arrondissements passent le test du compostage

Huit arrondissements (sur 19) plus West­mount et Ville-Mont-Royal remplissent les critères en vue de l’extension prochaine de la collecte des déchets de table. Pour être admissibles au projet-pilote de compostage, qui doit passer prochainement de 1 470 tonnes à 5 000 tonnes par année, les arrondissements avaient deux critères à respecter.

Ils doivent avoir obtenu un taux de récupération des matières recyclables supérieur à la moyenne de l’agglo­mération (53 % en 2008) et effectuer un minimum de 12 collectes de résidus verts (gazon, feuilles mortes) par an.

Bons points
Les plus verts sont, dans l’ordre, Ville-Marie, Le Plateau-Mont-Royal (dont 2 000 mé­nages participent déjà au projet), Rosemont, Sud-Ouest et Ville-Mont-Royal. Ce projet suppose la mise en place d’un bac brun supplémentaire pour la collecte des restes de table et l’implication des citoyens. «Le système fonctionne très bien, la population de l’arrondissement est prête à recevoir ce service à toutes les portes», s’exclame Josée Duplessis, la conseillère mu­nicipale qui pilote le projet sur Le Plateau-Mont-Royal. En moyenne, ce sont 74 kg de déchets par ménage qui ont ainsi évité l’enfouissement sur Le Plateau cette année.

Westmount, Pointe-Claire et Côte-Saint-Luc pratiquent déjà, à plus ou moins grande échelle, la collecte des déchets de table sur l’île de Montréal. Seul bémol, ces déchets font plusieurs dizaines de kilomètres en camion avant d’être déposés au site de compostage.

Articles récents du même sujet