Montréal

Une nouvelle étape avant d'octroyer le contrat des nouvelles voitures pour le métro de Montréal

Une entente est survenue entre la Société de transport de Montréal (STM) et le consortium Alstom-Bombardier concernant le remplacement des voitures de métro. Avant d’octroyer officiellement le contrat aux deux entreprises, un avis d’intention sera publié pendant 30 jours sur le marché international afin d’écarter toute possibilité de poursuite judiciaire.

Le contrat prévoit désormais la construction de 765 voitures de métro roulant sur pneumatiques. Une option y est incluse pour que le nombre de voitures puisse être majoré de 288 unités. Le contenu canadien doit s’élever à 60% et le montage final doit être effectué au Canada.

Selon ce que rapportait le quotidien La Presse vendredi, le contrat est maintenant chiffré à plus de 3G$.

Si une entreprise démontre son intérêt au contrat, un nouvel appel d’offres devra être lancé. Sinon, le contrat sera accordé au consortium Alstom-Bombardier. Une source gouvernementale a confié à La Presse que les critères du contrat sont si précis que peu d’entreprises risquent de répondre à l’appel d’intention.

Le financement est assumé à 75% par le gouvernement du Québec. Pour le reste, c’est la Ville de Montréal et la STM qui s’en chargent.

Articles récents du même sujet