Montréal

Les Maliens du Canada aux urnes à Montréal

Photo: Yves Provencher/Métro

Les membres de la communauté malienne se sont rendus en grand nombre à Montréal hier, afin de voter pour un nouveau président qui permettra au Mali, selon eux, de tourner la page sur la violence et l’instabilité politique des dernières années.

Venus autant de Sherbrooke, de Québec ou de Toronto que d’Ottawa, des dizaines de Maliens résidant au Canada se sont dirigés hier vers le consulat du Mali, en plein cœur du centre-ville de Montréal.

«Étant donné que ces élections sont cruciales, les gens ne peuvent pas voter par procuration, ils sont obligés de se présenter en personne ici», explique Lassine Traoré, président du bureau de vote. Si Montréal est l’endroit désigné pour le vote, c’est parce que la métropole regroupe près des deux tiers des quelque 5 000 Maliens recensés au pays, poursuit M. Traoré.

Les membres de la communauté espèrent que l’élection aura pour effet de stabiliser et de réformer les institutions du pays, secoué par un putsch en mars 2012. Cet événement a été suivi d’une occupation armée dans le nord par des radicaux islamistes, entraînant le déploiement de l’armée française, appuyée par d’autres pays, pour reconquérir le territoire en janvier dernier.

[pullquote]

«La communauté internationale s’est engagée financièrement pour reconstruire le pays et a forcé la tenue de l’élection d’aujourd’hui», précise Fatoumata Keita, vice-présidente du Conseil des Maliens de l’extérieur. Mme Keita est confiante que l’élection redonnera une image «démocratique» à son pays, et entraînera le retrait graduel des 13 000 soldats français et africains.

«Le prochain président aura beaucoup à faire : améliorer la gestion gouvernementale, établir une réforme économique et calmer les tensions entre les populations noires du sud et les Arabes et les Touaregs du Nord», résume l’ingénieur Gangara Ndiaye. Selon ses contacts et ses proches au Mali, les élections se déroulent de façon pacifique et ne déclencheront pas de tensions ou de rébellions supplémentaires. «Le vote permettra un nouveau départ», affirme-t-il.

Résultats
Les résultats des élections présidentielles devraient être connus d’ici quelques jours. Si aucun candidat ne parvient à passer la barre des 50 % de voix, un second tour aura lieu le 11 août.

Une nouvelle carte d’identité
Afin de diminuer le risque de fraude et d’assurer la tenue d’élections transparentes, les autorités maliennes ont décidé de produire une nouvelle carte d’identité biométrique. Baptisée NINA (numéro d’identification nationale), la carte a été émise il y a tout juste un mois. Les Maliens désirant exercer leur droit de vote sont dorénavant obligés de se la procurer.

Articles récents du même sujet