Montréal

Projet Bonaventure: l’allure du nouveau boulevard urbain dévoilée

Photo: Ville de Montréal

L’allure du nouveau boulevard urbain, qui remplacera l’autoroute Bonaventure au nord de la rue Wellington, a été dévoilée vendredi.

Exit les pilotis. Le nouveau boulevard urbain d’une longueur de plus de 500 mètres sera construit au niveau du sol. Les rues Duke et Nazareth seront pour ce faire élargies, respectivement à quatre et cinq voies, et elles deviendront par la suite le boulevard Robert-Bourassa.

Des voies réservées aux autobus seront aménagées et des feux de circulation intelligents seront disposés aux intersections. Les cyclistes pourront pour leur part circuler sur de nouvelles voies qui leur seront destinées sur les rues William et Ottawa.

Au centre du boulevard urbain, une place publique de 42 mètres de large sera créée. Des arbres y seront plantés et des œuvres d’art y seront installés.

«La partie surélevée de l’autoroute Bonaventure crée un obstacle nuisible aux interactions entre deux quartiers, le faubourg des Récollets et Griffintown, a affirmé vendredi le maire de Montréal, Denis Coderre. Par ce nouvel aménagement, nous corrigeons un anachronisme qui date de l’époque où l’autoroute était reine.»

Les travaux de construction de ce boulevard urbain commenceront au printemps prochain et ils se termineront à temps pour le 375e anniversaire de Montréal, en 2017. La facture de ce chantier s’élève à 141,7M$, dont 38,15M$ proviendront du gouvernement du Québec.

ACTU - BONAVENTURE 02

Pendant toute la durée des travaux, au moins deux voies de circulation seront ouvertes, a assuré la Ville.

Même si des voies de circulation imposantes bordent la place publique, le maire Coderre pense fermement que les Montréalais iront s’y détendre et prendre du bon temps. «On a un problème d’espace vert dans le secteur, a-t-il soulevé. Alors, ça répond aux demandes de la population.»

Le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais, est du même avis. «On pense que ça va être utilisé, malgré les voies importantes sur les côtés, parce qu’il y a un manque incroyable d’espaces verts dans le faubourg des Récollets et Griffintwon. Ça va revenir aux arrondissements de Ville-Marie et du Sud-Ouest de l’animer», a-t-il mentionné.

ACTU -BONAVENTURE 03

M. Dorais a confié s’être assuré qu’un système léger sur rail (SLR) pourrait être mis en place dans l’axe du futur boulevard Robert-Bourassa. «Ce n’est pas la fin du SRL, a-t-il insisté. Soit c’est un tram-train qui vient sur le futur boulevard Robert-Bourassa, soit c’est un SRL en mode souterrain sur la portion montréalaise», a-t-il dit.

Projet Montréal craint de son côté que le projet de SLR soit mis de côté. «On ne voit pas comment on pourra mettre un SLR là-dedans. On voit encore les autobus sur l’esquisse», a dit le conseiller de Saint-Henri–Petite-Bourgogne–Pointe-Saint-Charles, Craig Sauvé.

Le nombre de voies de circulation du futur boulevard Robert-Bourassa a aussi été critiqué par M. Sauvé. «C’est peut-être un boulevard en nom, mais dans la forme, c’est une autoroute, a-t-il lancé. Il y a autant de voies que sur l’autoroute 720.»

Articles récents du même sujet