Montréal
19:48 23 juin 2015 | mise à jour le: 23 juin 2015 à 20:03 Temps de lecture: 2 minutes

Parc des Gorilles: les citoyens font place nette

Parc des Gorilles: les citoyens font place nette
Photo: Stéphanie Maunay/TC Media

En colère, une dizaine de citoyens et résidents du secteur Marconi-Alexandra sont venus nettoyer le terrain du parc des Gorilles, mardi en fin de journée, après avoir reçu une mise en demeure d’Olymbec, propriétaire des lieux.

Armés de pelles, de brouettes et de toute leur volonté, les citoyens ont déplacé les aménagements de plantes, bois et autres palettes qui avaient été installés il y a plus d’un an, sur cet espace privé, à l’angle des rues Beaubien Ouest et Saint-Urbain.

Les plantations ont trouvé refuge de l’autre côté de la rue, sur un petit espace public gazonné, où trône un panneau publicitaire. Un peu plus tôt, l’arrondissement avait indiqué «tolérer» l’occupation de son domaine public.

Plusieurs citoyens ne comprennent toujours pas l’action engagée par Olymbec envers les responsables du comité.

«Ça me fait rager. Je suis en colère», dit Sasha, un résident de l’arrondissement voisin, venu soutenir les AmiEs du parc des Gorilles.

«On se sent impuissant comme citoyen. Je ne pense pas que quelques plantes auraient fait de grands dommages au terrain, surtout quand on sait qu’Olymbec a rasé illégalement plus d’une cinquantaine d’arbres», enchérit Patricia.

Plusieurs aménagements, notamment des bacs de plantes, ont été installés en 2014 par plusieurs résidents dans le parc des Gorilles.Les résidents du secteur souhaitaient verdir cet espace après son déboisement réalisé par Développement Olymbec, en 2013.

Rappelons que la compagnie avait sommé les membres du comité de retirer les aménagements posés sur leur terrain.

Les citoyens avaient jusqu’à mardi pour se conformer.

Articles similaires