Montréal
02:30 17 juillet 2015 | mise à jour le: 17 juillet 2015 à 02:30 Temps de lecture: 4 minutes

Pas de vélorues cette année à Montréal

Pas de vélorues cette année à Montréal
Photo: Denis Beaumont/Métrorue Mentana - 15-07-15 in Montreal on July 15, 2015. DenisBeaumont

Les vélorues n’apparaîtront pas dans le paysage montréalais cette année. La Ville espère toutefois qu’elles verront le jour l’an prochain.

«On va aller en plan et devis pour voir si les travaux peuvent être faits à la fin de la saison, a confié à Métro le responsable des Transports, Aref Salem. Je ne m’avancerai pas sur [l’échéancier] comme tel, mais je sais que les choses bougent bien actuellement.»

Dans les plans de la Ville, deux tronçons de vélorue seront aménagés l’an prochain sur les rues Mentana et Saint-André, entre la rue Rachel et l’avenue Laurier, dans l’arrondissement du Plateau–Mont-Royal. Ils seront prolongés jusqu’à la rue Cherrier l’année suivante.

La Ville avait envisagé l’an passé de lancer les travaux afin de mettre en place des vélorues pour 2015, mais elle a dû se raviser puisque des enjeux de sécurité ont été soulevés par le Service de sécurité incendie de Montréal. Celui-ci n’a pas voulu préciser quelles étaient ses préoccupations, qui sont présentement analysées à la Ville, mais il a insisté sur le fait qu’il est favorable au projet.

«Il fallait travailler pour rendre les rues plus accessibles pour les camions de pompier, a résumé de son côté M. Salem. C’était une question de sécurité. Ça a pris un peu plus de temps. J’ai demandé aux services qu’on règle tous les problèmes avant d’aller de l’avant.»

Lorsque les derniers détails du projet seront réglés, les travaux pourront commencer. Il est prévu de reconstruire les trottoirs, d’installer de nouveaux feux de circulation et d’aménager des saillis plantées. Aux intersections, de nouveaux systèmes d’éclairage seront disposés, de même que de la signalisation pour aviser les cyclistes et les automobilistes de la façon avec laquelle la voie publique sera partagée.

La surface d’asphalte sera refaite sur l’ensemble des tronçons des rues Mentana et Saint-André, où seront mises en place des vélorues. À certains endroits, la chaussée devra être complètement reconstruite. Les dalles presque centenaires des segments de la rue Saint-André, entre les rues Rachel et l’avenue Mont-Royal, et de la rue Mentana, de l’avenue Mont-royal à la rue Gilford, sont dans un état de «dégradation», d’après des documents que Métro a obtenus grâce à la Loi d’accès à l’information. «Une structure de chaussée d’épaisseur plus importante est préconisée afin de minimiser les effets du gels reliés aux soulèvement différentiels et de prévoir de façon plus fiable son comportement lorsqu’elle sera soumise à des conditions hivernales défavorables», est-il indiqué. Si un planage plus mince est effectué et qu’un nouveau revêtement est ajouté, des fissures pourraient réapparaître.

Qu’est-ce que des vélorues?

  • Dans ces voies publiques, les cyclistes peuvent y circuler en priorité. Les automobilistes y ont aussi accès, mais ils doivent y rouler à une vitesse très basse. Dans certaines villes, ils ne peuvent pas dépasser les cyclistes, mais dans d’autres, ils peuvent le faire avec une distance d’au moins un mètre.
  • Différents aménagements peuvent être mis en place pour apaiser la circulation sur les vélorues, tels que l’élargissement des trottoirs, la construction de mini terre-pleins, l’implantation de virages obligatoires pour les automobilistes ainsi que la plantation d’arbres et d’arbustes. Du marquage au sol et des panneaux signalisation peuvent aussi informer les usagers de la route des règles des vélorues.
  • Les vélorues sont très répandues en Europe. En Amérique du Nord, il y en a notamment à Minneapolis, à Vancouver et à Québec, avec le vélo-boulevard Père-Marquette.

Articles similaires