Actualités

Les nouvelles salles enfin ouvertes à Wilfrid-Bastien

Les nouvelles salles enfin ouvertes à Wilfrid-Bastien
Photo by: Audrey Gauthier/TC Media

Après plusieurs mois de retard, les 24 nouveaux locaux de l’école primaire Wilfrid-Bastien ont été inaugurés le 2 mai afin d’y accueillir les 1000 élèves attendus au cours des prochaines années.

La forte croissance démographique du secteur primaire à Saint-Léonard se traduit par une augmentation de 1623 écoliers, de 2012 à 2017. Pour pallier cette hausse, il était nécessaire d’agrandir les établissements scolaires du secteur. Ainsi, l’école de la rue Colerette a connu un deuxième chantier en cinq ans.

«Nous avions besoin d’un ajout colossal de nouveaux espaces afin de conjuguer la diminution des rations dans les classes du primaire et l’augmentation de la clientèle», indique Miville Boudreault, président de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ).

Au premier agrandissement, 15 classes avaient été ajoutées au bâtiment. Cette fois-ci, 18 classes et six espaces polyvalents, tels que salles et bureaux pour les employés, ont été construits.

Les élèves ont commencé à intégrer les locaux au retour de la relâche scolaire, au mois de mars dernier. Plusieurs espaces sont encore inutilisés, mais ils ne le seront pas pour autant, prévient la directrice de l’établissement, Isabelle Massé.

«À la prochaine rentrée, nous ouvrirons de nouvelles classes. Selon moi, d’ici deux ans, tous les nouveaux locaux seront remplis.»

Après les agrandissements
Ce chantier clôt la série d’agrandissements qui s’est déroulée au cours des dernières années à Saint-Léonard, souligne M. Boudreault.

Selon le président, un nouveau cycle de chantier s’entame à la CSPÎ.

«Nous venons de terminer le cycle des mortiers et du béton. Nous avons mis à jour nos ressources matérielles, nous devons maintenant devenir à l’avant-garde de la pédagogie», affirme-t-il.

Le deuxième agrandissement de l’école Wilfrid-Bastien devait auparavant se terminer en juillet dernier. Toutefois, des «conditions de chantier difficiles» ont retardé la livraison du bâtiment, informe la CSPÎ.

Les travaux ont nécessité des investissements de 10 M$ de la part du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *