National

Migrants: «Beaucoup de confort», dit Paul-Hus

Migrants: «Beaucoup de confort», dit Paul-Hus
Photo: THE CANADIAN PRESSAsylum seekers sit in front of their tent in a temporary camp, Tuesday, August 15, 2017 near Saint-Bernard-de-Lacolle, Que. The camp was set up to cope with the crush of asylum seekers crossing into Canada from the United States. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

OTTAWA — Il y a «beaucoup de confort pour les illégaux qui arrivent chez nous», a affirmé mardi le député conservateur Pierre Paul-Hus lors de la période des questions.

Il faisait référence aux abris temporaires du gouvernement fédéral à Saint-Bernard-de-Lacolle pour accueillir les demandeurs d’asile, qui incluent des lits et des douches.

C’est le même député qui avait suggéré au gouvernement, il y a un peu plus d’un mois, de déporter «sur-le-champ» les demandeurs d’asile du Nigeria.

Ses plus récentes paroles en chambre ont fait sourciller le député néo-démocrate Alexandre Boulerice.

«La rhétorique conservatrice là-dessus, c’est du populisme de droite et j’inviterais M. Paul-Hus à mesurer un petit peu ses propos et à parler des demandeurs d’asile comme des êtres humains qui ont besoin d’aide», a-t-il réagi.

La réaction du ministre Marc Garneau, qui préside le comité chargé de trouver des solutions à la crise, a été beaucoup plus timide.

«Certainement, quand ils arrivent, on les traite bien, mais le service qu’on leur offre est un service temporaire et ce n’est pas le grand confort», a-t-il rappelé sans toutefois dénoncer les propos de son adversaire.

À sa sortie de la chambre, Pierre Paul-Hus s’est défendu de vouloir mal accueillir les demandeurs d’asile.

«Je ne dis pas qu’on devrait maltraiter les gens, pas du tout, a-t-il affirmé. Mais c’est que là, on est en train de mettre une infrastructure comme si le problème n’arrêterait jamais.»