National
14:32 16 avril 2019

Des Canadiens réclament d’Ottawa une Journée du patrimoine palestinien

Des Canadiens réclament d’Ottawa une Journée du patrimoine palestinien
Photo: Archives TC MediaAlexandre Boulerice

Des résidents canadiens demandent dans une pétition au gouvernement fédéral de désigner une journée du patrimoine palestinien, un souhait porté aux communes par le chef adjoint du NPD Alexandre Boulerice.

Déposée sur le site web de la Chambre des Communes du Canada hier après-midi, la pétition e-2150 demande au gouvernement de désigner le 29 novembre comme la « Journée du patrimoine palestinien ». Elle sera en ligne jusqu’au 13 août 2019.

Le député fédéral de Rosemont – La Petite-Patrie et porte-parole du Nouveau Parti Démocratique (NPD) en matière d’environnement, Alexandre Boulerice chapeaute la pétition. Il s’est rendu en Palestine l’an dernier avec 18 députés canadiens lors d’un voyage organisé par le groupe d’amitié parlementaire Canada-Palestine. Il est impliqué dans l’organisation depuis 2012 et il est aujourd’hui vice-président de l’association.

En entrevue avec Métro, le député confie qu’il un allié de la cause Palestinienne depuis le début de sa carrière politique.

« Les Palestiniens forment un peuple qui souffre, qui vit dans un endroit occupé par les Israéliens depuis longtemps ».

Pour M.Boulerice, la désignation de la journée du patrimoine palestinien par le Canada permettrait de mettre en évidence l’apport positif des Palestiniens qui vivent au Canada.

La pétition dit reconnaître « la contribution importante que les Canadiens d’origine palestinienne ont apportée à la société canadienne, la richesse de la culture palestinienne et l’importance de l’éducation » et souhaite « rappeler aux générations futures les contributions de la culture palestinienne. »

Le 29 novembre est célébré comme la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien depuis 1978. Cette date, choisie en raison de sa signification et de son importance pour le peuple palestinien, est basée sur l’appel de l’Assemblée générale des Nations Unies à la célébration annuelle de la résolution sur le plan de partage de la Palestine.

La Journée internationale de solidarité offre traditionnellement à la communauté internationale l’occasion de concentrer son attention sur le fait que la question palestinienne n’est pas encore réglée et que son peuple palestinien n’a pas encore atteint ses droits inaliénables tels que définis par l’Assemblée générale. Notamment le droit à l’autodétermination sans ingérence extérieure, le droit à l’indépendance et à la souveraineté nationale, et le droit des Palestiniens de retourner dans leurs foyers et vers leurs biens, d’où ils ont été déplacés.

Depuis 1986, l’UNESCO célèbre la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien en plaidant pour le développement de l’éducation, de la culture, des sciences et de la liberté d’expression de ce peuple.