National
11:18 15 mars 2021 | mise à jour le: 15 mars 2021 à 17:18 temps de lecture: 2 minutes

COVID-19: le Québec se rapproche une nouvelle fois de la barre des 500 nouveaux cas

COVID-19: le Québec se rapproche une nouvelle fois de la barre des 500 nouveaux cas
Photo: Spencer Platt/Getty Images

Les nouveaux cas sont encore en baisse au Québec avec 594 infections en 24 heures. La province se rapproche une nouvelle fois de la barre des 500 cas. Un niveau qui n’a pas été atteint depuis la fin septembre.

Depuis le début de cette pandémie de coronavirus, ce sont 298 186 personnes qui ont été infectées dans la province. 280 755 sont depuis considérées comme rétablies.

Dans sa dernière mise à jour, l’Institut national de santé publique au Québec (INSPQ) recense 343 cas de variants confirmés sur l’ensemble du Québec (dont 197 à Montréal), les cas présomptifs sont en hausse avec 2245 (+162) potentiels infections aux variants.

La région de Montréal continue d’enregistrer le plus gros des nouveaux cas de COVID-19 de la province pour ce 15 mars avec près de 247 cas. Les autres régions les plus touchées sont la région de la Montérégie avec 78 cas, la région de Laval avec 72 cas ou encore la région de Lanaudière avec 49 cas.

Les hospitalisations sont de nouveau en légère hausse avec une augmentation de 6 pour un cumul de 553 (sur une base de lit désignée de 2117). Du côté des soins intensifs, le nombre de personnes lui est en baisse avec une diminution de 4 pour un cumul de 96.

Le Québec enregistre aujourd’hui 10 décès supplémentaires, dont 2 décès dans les dernières 24 heures, 6 entre le 8 et le 13 mars et 2 décès avant le 8 mars. Le bilan humain de la COVID-19 au Québec s’élève à 10 550 décès.

Les prélèvements s’élèvent pour la date du 13 mars à 18 464.

Du côté de la vaccination, 26 595 doses ont été administrées hier pour un total de 744 108 personnes vaccinées contre la COVID-19 dans la province. Le ministère précise que jusqu’à présent, 948 565 doses ont été reçues.

Le ministre de la Santé Christian Dubé a confirmé hier sur son compte Twitter que le vaccin d’AstraZeneca était sécuritaire et qu’il n’y avait pas de raison de ne pas l’utiliser. Plusieurs pays d’Europe dont la France, l’Allemagne ou encore le Danemark, ont décidé de suspendre les injections des vaccins AstraZeneca après le signalement d’effets secondaires.

Articles similaires