Soutenez

Service en français: Air Canada doit être mise en tutelle, selon G. Rhéaume

MONTREAL – Air Canada doit être mise en tutelle pour manquements graves et récurrents à ses obligations en matières linguistiques, selon l’ex-président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Gilles Rhéaume.

Dans une lettre envoyée au premier ministre Stephen Harper, dimanche, celui qui agit maintenant à titre de porte-parole de la Ligue québécoise contre la francophobie canadienne, qu’il a créée, déplore la situation qu’a vécue récemment le directeur général de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Ecosse. Celui-ci n’aurait pas obtenu de permission d’embarquement dans un appareil du transporteur aérien, en mars dernier, à Halifax, parce qu’il exigeait d’être servi en français.

Dans sa lettre adressée au premier ministre canadien, M. Rhéaume soutient que la mise en tutelle d’Air Canada mettrait fin « à une mauvaise foi qui s’apparente hélas à un racisme linguistique éhonté ».

Gilles Rhéaume écrit qu' »Air Canada partage avec l’Armée canadienne le triste record des manquements graves à ses obligations statutaires en matière de respect des droits linguistiques des francophones du Canada ».

Il rapporte qu’en 2005, la Commissaire aux langues officielles signalait que « depuis plus de 30 ans, les Commissaires aux langues officielles successifs rapportent les manquements de la société à ses obligations et son absence de collaboration à l’instruction des plaintes à son égard ».

En entrevue à La Presse Canadienne, M. Rhéaume a affirmé que si le Parti conservateur veut être pris au sérieux au Québec et prouver sa détermination à faire observer les droits du français au pays, le gouvernement doit mettre en tutelle Air Canada.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.