National

Une mobilisation collective s'impose

La lutte contre le cancer doit passer par une mobilisation des décideurs et de la population, estime la Coalition priorité cancer au Québec.

En réaction à la publication des statistiques canadiennes sur le cancer au Québec et au Canada, la semaine dernière, la Coalition a proposé hier un plan d’action qui mènera à des actions concrètes pour soutenir la lutte contre le cancer.

«Nous avons deux deman­des très précises, a indiqué en point de presse le Dr Pierre Audet-Lapointe, porte-parole de la Coalition. Nous voulons d’abord une véritable mobilisation publi­que. On voit présentement l’engouement qu’il y a pour le Canadien. On aimerait avoir ne serait-ce que le dixième d’une mobilisation semblable pour le cancer. Deu­xièmement, nous voulons arriver à obtenir une agence qui coordonnerait d’une façon plus efficace la lutte contre le cancer.»

L’agence souhaitée se chargerait de coordonner la recherche, la prévention, le dépistage, l’organisation des soins, les ressources matérielles, la main-d’Å“uvre, la formation des intervenants et le soutien communautaire.

«D’ici 2010, on estime qu’une personne sur deux sera atteinte du cancer au cours de sa vie, a rappelé Marie-Hélène Chouinard, de l’Association du cancer de l’Est du Québec.

La Coalition propose aussi l’instauration d’un registre national du cancer pour suivre son évolution au Québec.

«Un registre nous permettrait d’avoir une vision de l’évolution de la maladie dans les différentes régions du Québec, a expliqué le Dr Audet-Lapointe, qui a également incité le gouvernement à faire de la lutte contre le cancer une priorité.

Articles récents du même sujet