National

Accès plus rapide au marché

Les professionnels étrangers pourraient bientôt voir leur intégration au marché du travail québécois facilitée.

La ministre de l’Immi­gration et des Commu­nautés culturelles du Québec, Yolande James, a annoncé hier l’adoption de nouveaux projets d’intégration des travailleurs formés à l’étranger, grâce à un investissement de plus de 2 M$.

L’investissement bénéficiera à 10 ordres professionnels ainsi qu’à CSN-Construction. L’objectif : informer les immigrants des démarches liées à la reconnaissance de leurs compétences, offrir des formations d’appoint sur mesure et fournir des outils qui accéléreront l’intégration au milieu du travail.

«Nous allons ainsi mieux nous adapter aux besoins des candidats, tout en nous assurant de diminuer, dans certains cas de moitié, le temps requis pour accéder à un ordre professionnel», a affirmé Yolande James.

L’Ordre des pharmaciens se réjouit de cette annonce

L’investissement tombe à point pour l’Ordre des pharmaciens du Québec, qui connaît actuellement une pénurie de candidats. L’Ordre profitera d’un investissement pouvant aller jusqu’à plus de 1 M$ pour l’élaboration d’une formation d’appoint qui sera offerte dès 2010 à l’Université de Montréal.

«Actuellement, les diplômés hors Québec doivent suivre une formation qui dure entre 36 et 48 mois pour être pharmaciens ici, ce qui peut être décourageant, a expliqué Claude Gagnon, président de l’Ordre des pharmaciens. Grâce à la formation d’appoint, cette période sera réduite à 17 mois.»

Depuis 2003, le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles a conclu une trentaine d’ententes avec des ordres professionnels afin de maximiser l’accessibilité des immigrants aux professions.

Articles récents du même sujet