Politique

Le directeur de santé publique Horacio Arruda démissionne

Horacio Arruda, directeur national de la santé publique du Québec
Photo: Josie Desmarais/Métro

Après avoir œuvré pendant presque 12 ans en tant que directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda démissionne.

La nouvelle a d’abord été dévoilée par TVA Nouvelles. Le contenu de la lettre de démission a été diffusé sur Twitter par le journaliste Félix Séguin.

Les critiques récentes à l’égard du Dr Horacio Arruda et de sa crédibilité l’amènent à remettre sa démission.

«Les propos récents tenus sur la crédibilité de nos avis et sur notre rigueur scientifique causent sans doute une certaine érosion de l’adhésion de la population. Dans un tel contexte, j’estime approprié de vous offrir la possibilité de me remplacer avant l’échéance du terme de mon mandat, du moins à titre de directeur national de la santé publique», écrit-il dans sa lettre.

Ne voyez pas en ce geste un abandon de ma part, mais plutôt l’offre d’une opportunité pour vous de réévaluer la situation, après plusieurs vagues et dans un contexte en constante évolution.

Le Dr Horacio Arruda

Rappelons que le Dr Arruda est également sous-ministre adjoint à la Santé.

Durement critiqué

L’ex-directeur national de santé publique a été sur le devant de la scène depuis l’apparition de la COVID-19. C’est lui qui a convaincu le premier ministre de déclencher un premier confinement généralisé, en mars 2020.

Pendant les premiers mois, le Dr Arruda a fait figure de vedette au Québec comme ailleurs. Son étoile a toutefois pâli par la suite, lorsqu’il est devenu clair que les considérations politiques avaient un impact sur ses recommandations comme directeur national de santé publique.

Il a aussi été largement critiqué sur la question du port du masque. Il avait d’abord laissé entendre que c’était inutile, voire dangereux. Quelques mois plus tard, le couvre-visage était obligatoire dans les commerces du Québec. Plus récemment, il a tenu des propos semblables au sujet du port du masque N95 à l’extérieur des milieux de soins.

L’enquête de la coroner Géhane Kamel ainsi que le rapport de la protectrice du citoyen ont aussi jeté une ombre sur la gestion de la pandémie par le gouvernement Legault et le Dr Arruda.

Le Dr Horacio Arruda démissionne alors que le Québec vit une flambée sans précédent des infections et des hospitalisations dues à la COVID-19. Il a d’ailleurs été critiqué pour avoir recommandé des assouplissements aux mesures sanitaires en décembre, alors que la vague Omicron se profilait déjà.

Rumeurs sur son remplaçant

Du côté de Radio-Canada, on affirme que François Legault annoncera demain la personne qui remplacera le Dr Arruda. Il s’agirait du président-directeur général de l’Institut national de la santé publique du Québec (INSPQ), Luc Boileau.

L’INSPQ est l’un des organes de recherche qui recueille et produit de la documentation scientifique pour le gouvernement. L’Institut fournit notamment des données détaillées sur les cas, les hospitalisations, le taux de reproduction du virus, etc.

M. Boileau est aussi président-directeur général de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS). L’INESSS produit notamment des projections sur les hospitalisations à prévoir en fonction de la situation actuelle de la COVID-19.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet