Soutenez

C'est qui le gros cave?

«Écoute, je sais pas quoi dire aux gens pour les inciter à venir me voir en spectacle, ils vont me prendre pour un gros cave…»
L’humoriste Jean-François Mercier est pris avec un beau problème! Le one man show qu’il a créé il y a un an est en train de devenir plus gros que lui : Le show du gros cave – c’est le titre du spectacle – a vendu à ce jour plus de 25 000 billets et promet de durer longtemps.
«Si on calcule qu’il y a 5 millions de francophones au Québec, et que mon show peut en intéresser, disons, 3 millions, eh bien, j’ai encore pas mal de boulot devant moi, en effet», rigole Jean-François.

Sans compromis
Il est d’ailleurs le premier surpris de son succès, puisqu’il ne pratique pas un humour grand public, loin de là. Son genre sans diplomatie et sans compromis peut aisément choquer, et son personnage du gars frustré qui se défoule sur tout ne plaît pas vraiment aux bien-pensants.
«J’ai toujours un peu de peine quand je vois  des gens quitter pendant les premières minutes du spectacle, avoue l’humoriste. Pourtant, ils sont avertis d’avance, c’est écrit « gros cave » sur le billet, à quoi s’attendent-ils?»
Le truc, c’est d’abord de ne pas bouder son plaisir (évidemment, il ne faut pas avoir peur de la vulgarité), puis de chercher les messages qu’essaie de passer J-F avec ses sacres. Si vous avez vu Les Bougon, série qu’il a écrite avec François Avard, vous savez qu’il a le don  d’exposer nos travers de façon assez tordue merci.
Et il est aussi très bon acteur : on jurerait que les opinions qu’il balance sur scène sont les siennes…

Le show du gros cave, au Théâtre St-Denis, 1594, rue Saint-Denis,
22 et 23 février à 20 h, 38 $,  legroscave.com.

Autres suggestions de sorties:

Samedi 23 février : Bain de neige

Le bain de neige, qui est un des événements les plus courus du Carnaval de Québec, aura son pendant dans le cadre du Festival Montréal en lumière. C’est un clin d’Å“il à la Ville de Québec,  qui pour l’occasion va envoyer une délégation de «baigneurs» accompagnés de Bonhomme lui-même! On attend quelque  75 participants qui promettent de donner un beau spectacle, et puis il y a une foule d’activités programmées tout au long du week-end dans le Vieux-Port.

Au Quai King-Edward, face au Centre des sciences,  dans le Vieux-Port, de 15 h à 16 h, gratuit, montrealenlumiere.com

Samedi 23 février : Mossa

Il va mettre le feu! Le Montréalais Jeremy Petrus anticipe une très belle année pour lui et son alter ego musical Mossa. Sa musique est toujours aussi sautillante et funky, ce qui n’est pas une mince tâche quand on donne dans le minimal comme Jeremy. En plus de préparer de la nouvelle musique ainsi que de nouvelles sorties sur son label Complot, Jeremy commence à jouer de plus en plus autour du globe. Avant de s’embarquer dans une tournée européenne, le gars se paie une séance house au Academy samedi.

Avec Clifford Brown, au Academy Dancehall, 4445, boulevard Saint-Laurent, 22 h, 5 $, myspace.com/mossamusic

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.