Culture

Super Mario symphonique

Video Games Live donne ses lettres de noblesse à la musique de jeux vidéo. Cette musique serait-elle enfin reconnue à sa juste valeur?

Vous trouvez que les jeunes passent trop de temps à jouer à leurs jeux vidéo? C’est que cette activité puérile fait désormais partie de la culture populaire, à tel point  qu’elle est pratiquée par de plus en plus d’adultes.

Le phénomène ne cessant de prendre de l’ampleur, ce n’était qu’une question de temps avant qu’il ne sorte des sous-sols pour envahir la place publique.
Après les foires et les festivals genre Arcadia, voici Video Games Live, une célébration immersive et interactive des meilleurs jeux vidéo de l’histoire à travers leurs bandes sonores. Le tout est joué par un orchestre symphonique et accompagné par des extraits des dits jeux!

Tournée mondiale
Depuis 2005, le spectacle a fait le tour du monde et a fait le bonheur de milliers de fanatiques du genre, qui y ont trouvé une sorte de justification aux centaines d’heures passées à pitonner. Faut dire que voir le spectacle est l’équivalent de passer au niveau supérieur (ça fait déjà sortir les pitonneux), à en juger par la description et les critiques : jeux de lumière élaborés, effets spéciaux ingénieux, interaction réussie entre l’orchestre, l’écran et les spectateurs… et puis il y a la musique, grande négligée de ce beau phénomène.

Que de hits dans l’histoire des jeux vidéo (je suis sérieux)! On n’a qu’à penser à Tetris, à Frogger ou à toutes les versions de Mario… Moi-même, je ne peux me sortir la toune de Shrek – où Fiona doit siffler avec des oiseaux – de la tête depuis un mois… j’espère qu’ils vont la jouer!

Au Théatre St-Denis, 1594, rue Saint-Denis, ce soir et vendredi, à 20 h, 40 – 60 $, videogameslive.com

Autres suggestions de sorties:

Xavier Rudd
«Loin du béton, autant que possible», a affirmé le multi-instrumentiste Xavier Rudd dans une entrevue, il y a deux ans. Ce commentaire sur son mode de vie décrit le gars à merveille, ainsi que son énergie et sa musique, qui peut être décrite comme une proche parente de ce que fait Ben Harper. On parle ici de blues-folk spirituel, dont le message est aussi important que la musique. Le moins qu’on puisse dire, c’est que son message passe, puisqu’il a rajouté des supplémentaires à plusieurs des villes qu’il a visitées depuis la sortie de White Moth, son dernier CD. Le bouche à oreille fonctionne encore!

Avec Mishka, au Métropolis, 59, rue Sainte-Catherine Est, ce soir et samedi à 20 h, 20-25 $, xavierrudd.com
 

DJ Mir
Christian Miron, c’est le vrai nom de DJ Mir, joue avec la musique électronique depuis une bonne quinzaine d’années. Son style qui s’appuie sur le house minimal en a fait un proche collaborateur de Mutek, et il le travaille -son style- tous les jeudis pendant la soirée Fricoti au Daomé. Ce soir, il paie une visite aux gars de Eresys qui font leur soirée intermittente au bel Appartement, ce qui laisse présager une soirée remplie de mélodies et de basse. La preuve est dans le mix : écoutez-les tous sur le site internet Eresys.ca

Avec les DJ Alix, Fu Ancko et Le Boucher, à l’Appartement, 600, rue William, coin McGill, ce soir vendredi à 22h, 5 $, eresys.ca

Articles récents du même sujet