Culture

Les vedettes de TVA voient des étoiles

Les vedettes de TVA ont fait main basse sur le gala Artis, triomphant dans 12 des 14 catégories. Seuls Claude Legault et Mariloup Wolfe ont réussi à sauver l’honneur des autres réseaux de télé en gagnant chacun un trophée.

Enregistrée du Monument-National, la cérémonie était diffusée hier soir sur les ondes de TVA. Contrairement aux lauréats des Gémeaux, l’autre grande fête du petit écran, les récipiendaires des prix Artis sont déterminés par le public, qui pouvaient voter pour ses stars favorites dans des établissements Tim Hortons et par le biais de médias du groupe Quebecor.

Guylaine Tremblay et Charles Lafortune ont réédité leur exploit de l’an dernier en remportant les prix Artis de la Personnalité féminine et masculine. Guylaine Tremblay est aussi repartie avec le trophée de Rôle féminin dans un téléroman québécois (Annie et ses hommes).

«Merci de votre fidélité!» a lancé l’actrice lors de ses remerciements. Charles Lafortune a quant à lui été sacré Animateur d’émissions de jeux pour Le cercle. Dans cette dernière catégorie, il est arrivé ex æquo avec Julie Snyder, également reconnue pour Le banquier. «Je voudrais dire au public que cette offre est acceptée!» a blagué Julie Snyder en acceptant la palme.

Récipiendaire du trophée Artis dans la catégorie Animateur d’émission d’affaires publiques, Denis Lévesque a eu de bons mots d’encouragement pour ses ex-collègues de TQS, qui font face à la disparition du service d’information de la station. Marie-Claude Savard a été élue Personnalité d’émission de sports, alors qu’Éric Salvail s’est distingué dans la catégorie Émissions de variétés. Du côté de l’animation des bulletins de nouvelles, c’est Sophie Thibault qui a remporté la palme.

Claude Legault a sauvé l’honneur de Radio-Canada en récoltant le prix Rôle masculin dans une télésérie pour Minuit, le soir. Du côté des femmes, c’est Marie-Chantal Perron (Nos étés) qui s’est distinguée. Mariloup Wolfe, qui représentait Ramdam et Télé-Québec, a été sacrée Artiste d’émission jeunesse.

Les panellistes de l’émission 110 %, qui avaient prédit que le Canadien de Montréal
ne réussirait pas à se tailler une place en séries éliminatoires, ont reçu le prix Révélation de l’année, au terme d’un vote qui s’est déroulé pendant la cérémonie.

En émotion
Grâce à la gente masculine, la soirée a été ponctuée de quelques beaux moments d’émotion. Finaliste pour la première fois, Gino Chouinard a été sacré Animateur d’émission de services pour son travail à Salut, bonjour! C’est en remerciant son épouse que le morning man a craqué.

Patrick Huard s’est aussi laissé gagner par l’émotion en acceptant le prix d’Animateur d’émission d’humour (Taxi 0-22). «Vous m’aimez beaucoup, mais vous m’aimez ben plus que ça!» s’est-il exclamé au bord des larmes.

En musique
La cérémonie s’est ouverte en grandes pompes avec un numéro mêlant extraits vidéos des grands succès télévisuels des 40 dernières années et performances musicales.

Gilles Vigneault a été le premier à s’exécuter en interprétant Les gens de mon pays. Il a été suivi par Robert Charlebois qui, vêtu d’un chandail du Canadien de Montréal, s’est laissé aller sur Entre deux joints.

Diane Dufresne, Éric Lapointe et Garou sont aussi montés sur scène. Plusieurs autres artistes de la chanson québécoise ont participé au gala, dont Marie-Chantal Toupin et Marco Calliari. Ceux-ci ont participé, en tout début de soirée, à un numéro fort divertissant qui visait à montrer à quoi ressemblerait le gala s’il ne durait que cinq petites minutes.

Marie-Mai est aussi venue faire son petit tour, le temps d’interpréter quelques titres, pendant que défilaient sur les écrans quelques bons moments de la série jeunesse Ramdam, qui prend fin cette année.

À la barre de la cérémonie, François Morency a fait du  bon travail, notamment lors de son monologue d’ouverture. «Je voudrais m’excuser d’avance auprès de Fabienne Larouche», a-t-il blagué, au moment où la caméra était braquée sur Chantal Fontaine. Malaise!

Articles récents du même sujet