Culture

Le Festival de films sur les droits de la personne donne la parole aux silencieux

Le Festival de films sur les droits de la personne de Montréal se tient jusqu’au 3 avril. Le thème principal, le droit et la dignité pour tous, souligne le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Soixante Å“uvres mêlant notamment fictions, documentaires, films d’animation, seront à l’affiche pour apporter un regard nouveau sur des questions d’actualité et des sujets troublants qui ne font pas forcément la une des journaux. Différents thèmes seront abordés à chaque séance. Des discussions avec les cinéastes ou avec des spécialistes des thèmes abordés seront organisées à l’issue de la présentation des films.

À surveiller
Parmi les Å“uvres à découvrir, le film d’ouverture du festival, L’étoile du soldat, sera présenté samedi à 20 h 30 au Cinéma du Parc. Cette fiction traite de l’absurdité de la guerre en Afghanistan dans les années 1980, mais aussi de la fraternité qui peut naître entre différents peuples, même en guerre.

Le documentaire Sans réserve, présenté samedi à 15 h au Cinéma du Parc, évoquera la situation de peuples autochtones d’Abitibi qui refusent le statut de réserve indienne et qui se battent pour faire perdurer leur culture.

Le droit des peuples à leur langue, à leur culture sera traité dans le documentaire Killing Time, qui traite de la situation de la population au Bhoutan, petit pays proche du Népal et du Tibet.

Le droit des femmes, les conséquences des conflits sur les peuples, la discrimination religieuse ou sexuelle, la torture, etc : les thèmes couverts seront très divers. Les organisateurs de ce festival pensent qu’il est important d’interpeller les gens et de ne pas détourner le regard de sujets si actuels.

Articles récents du même sujet