Culture

Panique sans point d'exclamation

Même si le groupe originaire de Las Vegas, a créé une commotion auprès de ses fans en janvier dernier en perdant volontairement son point d’exclamation (il fallait autrefois écrire Panic! at the Disco), ses membres insistent pour dire que Panic at the Disco n’a rien perdu de son intensité ou de son énergie.

La preuve? Le nouvel opus du quatuor, Pretty. Odd., qui présente 15 titres à saveur punk rock dont le premier extrait, la pièce Nine in the Afternoon. «Ç’a été rafraîchissant pour nous d’écrire de nouvelles chansons», indique Brendon Urie, le chanteur.

«Nous ne nous attendions pas du tout à avoir autant de succès», explique Brendon Urie. Lancé il y a deux ans, le premier album du groupe, A Fever You Can’t Sweat Out, avait connu un succès rapide, s’écoulant à 2,2 millions d’exemplaires dans le monde.

Connexion avec Fall Out Boy
Pete Wentz, le bassiste du groupe Fall Out Boy, avait vu Panic at the Disco en concert en 2005. Juste après le spectacle, il avait proposé au groupe de rejoindre leur label. La formation, qui avait déjà envoyé des démos à Pete Wentz, a alors donné son accord.

À l’école secondaire, le groupe avait l’habitude de jouer des reprises de Blink-182. Aujourd’hui, par contre, ils se disent inspirés par les Beatles. Un changement
qui a été remarqué par bon nombre de leurs fans, qui les considéraient comme des musiciens de style emo.

«On ne se voit pas comme un groupe emo, loin de là», précise Brendon. «On aime les Beatles, continue Spencer Smith. J’ai grandi avec la musique que mon père écoutait. Johnny Cash, The Band et Tom Petty sont nos principales sources d’inspiration.»

Où sont les gars?
La paire de musiciens décrit Pretty. Odd. comme un album frais et organique. Il est vrai qu’ils ont, cette fois-ci, préféré des instruments acoustiques, laissant de côté le numérique.

Mais que vont penser les amateurs de ce nouveau Panic at the Disco? Brendon et Spencer n’y ont pas vraiment réfléchi. Leur public, en grande partie, est composé d’adolescentes, ce qui gêne les membres du groupe. «On ne sait pas pourquoi, disent-ils. Vous pouvez nous aider pour qu’on ait plus d’hommes parmi nos fans?»

Articles récents du même sujet