Culture

Bardot condamnée pour incitation à la haine raciale

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné Brigitte Bardot à 15 000 euros d’amende pour incitation à la haine raciale pour des propos tenus dans une lettre adressée à Nicolas Sarkozy en 2006. Dans cette lettre distribuée aux sympathisants de sa fondation, Brigitte Bardot réclamait à celui qui était encore ministre de l’Intérieur que les moutons tués par les musulmans pour l’Aïd el-Kébir soient étourdis avant d’être saignés. «Il y en a marre d’être menés par le bout du nez par toute cette population qui nous détruit, détruit notre pays en imposant ses actes», a-t-elle aussi ajouté. C’est pour ces propos que le Mrap, la LICRA et la Ligue des droits de l’homme ont décidé de porter plainte contre l’ancien sex-symbol pour provocation à la discrimination ou à la haine raciale.

Articles récents du même sujet