Culture

Gwyneth Paltrow de retour dans l'arène avec Iron Man

Talia Soghomonian, Metro France

Assise dans un sofa confortable, un de ses talons hauts déposé sagement sur le plancher, Gwyneth Paltrow ressemble à une toute nouvelle femme. Fini, ses vêtements grunge des trois dernières années, passées loin des caméras.

Maintenant, l’actrice que Metro France a rencontrée ressemble à la star de Hollywood qu’elle était avant de se marier à Chris Martin de Coldplay. Sa peau très pâle contraste de façon  saisissante avec sa courte robe noire, qui montre ses jambes bien musclées et ses cheveux or bouclés à la Bob, une petite indication de ce qui se cache sous Virginia «Pepper» Potts, la dévouée assistante de Tony Stark dans Iron Man.

Étiez-vous familière avec Iron Man?
Non. Je veux dire, j’en avais déjà entendu parler, mais je n’était pas une lectrice des bandes dessinées de ce héros. Mon frère n’était pas fan lui non plus.

Alors, qu’est-ce qui vous a attirée dans ce rôle?
Lorsqu’on m’a offert de faire le film, il n’y avait pas de scénario. Il n’y avait rien à lire. J’ai toujours voulu faire un film avec Robert Downey Jr. Quand j’étais petite, il était mon idole. J’ai eu une conversation avec le réalisateur, Jon Favreau, qui m’a dit : «Ça va être un film d’action, mais un bon film. Les scènes où tu joueras avec Robert vont être bien rédigées. Nous allons avoir du plaisir.» J’ai adoré l’idée et je me suis dit : «Je ne peux pas être compromise parce que c’est un film d’action.» Je ferais n’importe quoi avec ces gens-là!

Pepper ressemble à un personnage des années 1940,  très élégante et discrète. Par contre, elle possède aussi un côté rusé, plus piquant…

Oui, j’aime Pepper. Elle était très amusante à jouer.

Si vous pouviez avoir un super pouvoir, lequel choisiriez-vous?
J’aimerais pouvoir voler.

Comment était-ce de travailler avec le réalisateur Jon Favreau et Robert Downey Jr.?
Incroyable! Vraiment amusant! J’avais hâte d’aller travailler chaque jour. Ce fut un plaisir. Ça ne ressemblait pas à du boulot. Je me suis sentie très inspirée. Robert fait les choses d’une façon différente chaque fois, donc ça nous gardait à l’écoute, concentrés et engagés.

Vous avez dit que vous avez dû vous préparer physiquement et de perdre du poids pour le film.
J’ai dû perdre du poids pour le film. C’était beaucoup de travail. C’était difficile de maigrir juste après avoir eu mon fils. J’ai dû sérieusement m’entraîner.

C’est dur d’être une femme?
En effet, spécialement lorsque vous avez deux enfants et que vous devez être une star de film en grande forme. Oh mon Dieu, c’est dur!

Comment jonglez-vous avec votre carrière, maintenant, puisque vous êtes mère de deux enfants?
C’est ardu. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas travaillé pendant trois ans. Faire des films est éprouvant à cause des longues heures de travail, et c’est pour ça que je n’en fais plus autant. Je veux travailler, mais seulement de temps en temps. Je cher­­che des rôles de soutien intéressants parce que je ne tiens plus à être l’actrice principale.  

Vous avez dit récemment dans une entrevue que les offres sont devenues plus rares depuis que vous avez atteint la trentaine…
Oui, pas de doute. Je pense que les meilleurs rôles sont écrits pour les femmes de 25-27 ans. Après, vous pouvez trouver de bons scénarios, mais vous devez creuser.

Articles récents du même sujet