Culture

Tout le monde aime le chocolat!

Une expérience sensorielle : c’est ce que nous promet la quatrième édition des soirées Choco-Électro organisées par TASTE à la Société des arts technologiques (SAT).

«Tout le monde y trouvera son compte, assure Julien Impératrice, organisateur de la soirée. La salle sera divisée en deux pour satisfaire à la fois les « causeurs » et les danseurs.» Un coin plus lounge (agrémenté de lits !) sera aménagé pour ceux qui désirent socialiser, tandis que les amateurs de musique auront leur espace pour danser et s’éclater jusqu’au bout de la nuit.

Six groupes d’ici se relaieront pour créer une atmosphère chargée de décibels. La soirée évoluera tout en nuances. «Les soirées Choco-Électro dégénèrent plutôt pas mal, confie Julien Impératrice. Il vous suffira d’être là!»

  • L’ouïe : Du power pop incroyable offert par le duo d’Orange Orange au trip expérimental de Beast, en passant par le jazzy jungle de Jarco Weiss, il y en aura pour tous les goûts.
  • Le goût : Quoi de plus sensuel que l’imagerie associée au chocolat décliné sous toutes ses formes? Des chocolats artisanaux seront offerts toute la soirée, tandis que Juliette & Chocolat vous présentera sa nouvelle gamme de cocktails chocolatés… et alcoolisés, cela va sans dire!
  • Le toucher : Le chocolat fondra sûrement sur vos doigts. Vous les lécherez sans modération. Laissez-vous caresser par la musique…
  • La vue : Ambiance assurée par les VJ Andrew Gene et Vanessa Vaughan.
  • Quant à l’odorat, il servira simplement à flairer les bonnes rencontres…

Choco-Électro, ce soir, à la SAT, 1197, boul. Saint-Laurent (métro Saint-Laurent),
21 h, 15 $ à la porte (pas de prévente)

Autres suggestions de sorties:

Vendredi

The Kills
Ceux qui étaient présents au concert de The Kills en 2005 n’ont certainement pas oublié la performance scénique offerte par le duo américano-britannique, à la limite du coït ininterrompu (album No Wow). VV et Hotel (alias Alison Mosshart et Jamie Hince) sont de retour à Montréal ce dimanche, au cabaret du Musée Juste pour rire, pour nous présenter leur troisième effort : Midnight Boom. Douze pièces enregistrées fin 2007 dans un studio isolé où on n’entendait pas d’autre musique, «pour se couper de toute influence», explique Hotel. Souvent comparés aux White Stripes, mais résolument indie, The Kills sont désormais incontournables dans le rock de garage lo-fi.

Cabaret du Musée Juste pour rire, 21 h, 23,25$, www.thekills.tv


Jeudi

Dany Placard
Le cabaret du Musée Juste pour rire propose jeudi une soirée chaude et cuivrée avec Dany Placard et Bivouaq. C’est une sorte de rentrée québécoise pour le Tom Waits de chez nous, qui sortait son deuxième album solo, Raccourci, en mars dernier. Dans la même veine country-folk que son premier album Rang de l’église, le CD offre des complaintes dont on ne se lasse pas, chuchotées par cet homme de la campagne qui ose montrer ses sentiments (T’es belle ou Le laitier). Cette soirée sera presque un party de famille puisque Placard a participé à la réalisation (avec Geoffrey Côté) de l’album de Bivouaq Le synopsis de notre histoire.

Cabaret du Musée Juste pour rire, jeudi 8 mai, 20 h, 18,25 $, www.myspace.com/danyplacard

Articles récents du même sujet