Culture

Dix raisons de célébrer aux FrancoFolies

Les FrancoFolies célèbrent cette année leur 20e anniversaire. «Ce sera l’occasion de jeter un coup d’Å“il dans le rétroviseur, mais aussi de regarder en l’avant», souligne Laurent Saulnier, le vice-président à la programmation de l’événement.

C’est à compter de demain que le grand rendez-vous de la chanson d’expression française prendra d’assaut les rues et les salles de la métropole. Métro a dressé la liste des 10 raisons de participer aux festivités entourant ces 20es FrancoFolies.

1. Les spectacles gratuits
Quelque 150 spectacles gratuits seront présentés au cours des 11 jours de festivités, le tout sur un site entièrement reconfiguré. Parmi les artistes qui se produiront à l’extérieur, on surveille Dumas, qui mettra fin à sa tournée Fixer le temps à L’Espace Ford deux fois plutôt qu’une : le vendredi 1er août à 21 h et à 23 h.

2. Les retrouvailles
Faites attention! Pour célébrer à la fois les 20 ans des FrancoFolies et leur 20e anniversaire, Les B.B. revisiteront leurs vieux succès tels que Loulou, Parfum du passé, Donne-moi ma chance et Snob (à L’Espace Ford, le vendredi 25 juillet à 21 h). Patrick Bourgeois, François Jean et Alain Lapointe ne seront pas les seules idoles des années 1990 à revenir à l’avant-scène au cours des deux prochaines semaines. Zébulon et Les frères à ch’val  pofiteront eux aussi des Francos pour effectuer un comeback.

3. La visite de nos cousins français
Comme à chaque année, les artistes français seront nombreux à défiler sur les différentes scènes montréalaises. Parmi ceux qu’on attend avec le plus d’impatience, on note Catherine Ringer, qui revient à Montréal pour la première fois depuis la mort de son guitariste et conjoint Fred Chichin. La star de l’Hexagone reprendra les plus grands tubes des Rita Mitsouko, dont les inoubliables Marcia Baila, Andy, C’est comme ça et Y a d’la haine (au Métropolis, le dimanche 27 juillet à 21 h). On surveille aussi les passages de Yelle, de Rose et d’Arman Méliès.

4. Les découvertes
Ils ne tournent peut-être pas encore beaucoup à la radio, mais ils méritent toute notre attention. À la Place Loto-Québec, on met l’accent sur la relève. On pourra y voir Mille Monarques (28 juillet), Mick est tout seul (30 juillet), Kim Bingham  (25 juillet) et Le Roi Poisson (24 juillet).

5. Les duos impromptus
Montréal accueillera un grand nombre d’artistes en provenance des quatre coins de la francophonie. Les chances que deux d’entre eux se parlent dans un couloir d’hôtel sont donc très bonnes. On prie pour que les routes de Tricot Machine et des Vulgaires Machins se croisent…

6. Les DJ invités
À minuit, c’est au Shag que ça se passe! Le temps du Festival, le bar éphémère revient au Savoy du Métropolis et accueille gratuitement les mélomanes qui pourront chaque soir se déchaîner au son des beats endiablés joués par ses DJ invités. C’est ainsi qu’on pourra découvrir les passions musicales de la formation électronique Numéro#, du chroniqueur culturel Nicolas Tittley, de l’acteur Rémi-Pierre Paquin et du chanteur Xavier Caféïne.

7. Les primeurs
Alors que Stefie Shock présentera Microcosme, une relecture des titres de son répertoire (au Pavillon Air Transat, du 25 au 28 juillet à 20 h 30), Diane Dufresne chantera son amour pour l’environnement dans Terre, planète bleue (à L’Espace Ford, le dimanche 3 août à 21 h). Entre-temps, Pierre Lapointe lèvera le voile sur Mutantès (à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, les 31 juillet, 1er et 2 août).

8. Les bains de foule
D’une Grande Fête multiculturelle animée par Marco Calliari (à L’Espace Ford le jeudi 24 juillet à 21 h) à la Grande Soirée de clôture de Malajube, Karkwa, Gatineau et Alexandre Désilets (à la Zone Molson Dry, le dimanche 3 août à 18 h), en passant par le Grand rendez-vous soul de Gregory Charles (à L’Espace Ford, le samedi 2 août à 21 h) et par une soirée consacrée à Jonathan Painchaud et à ses invités (à L’Espace Ford, le mardi 29 juillet à 21 h et à 23 h), les rassemblements se multiplient!

9. La revue musicale de Gregory
Gregory Charles élit résidence à la Cinquième Salle de la Place des Arts où il interprétera, seul au piano, 50 ans de chansons francophones en 5 spectacles différents, à raison d’une décennie chaque soir. C’est avec les années 1950 qu’il entamera le défi le lundi 28 juillet à 20 h 30.

10. Les vieux routiers
Les vétérans de la musique ne seront pas en reste durant ces 20es FrancoFolies. Après 30 ans de carrière, Michel Rivard revisitera ses grands succès avec l’Orchestre symphonique de Montréal à l’occasion d’un concert en plein air (à L’Espace Ford, le lundi 28 juillet à 21 h). Jim Corcoran recevra quant à lui une pléiade d’artistes au Club Soda (le jeudi 24 juillet à 19 h). Richard Séguin clôturera sa tournée au Théâtre Maisonneuve (le vendredi 1er août à 20 h), tandis que Michel Fugain foulera les planches de la Salle Wilfrid-Pelletier pour un concert spécial de type Carte blanche (le dimanche 27 juillet à 20 h).

Articles récents du même sujet