Culture

Un post-mortem joyeux pour le Festival Juste pour rire

Au lendemain du Grand Charivarir, dont l’audience était quelque peu clairsemée à cause des caprices de la météo, les organisateurs du Festival Juste pour rire se félicitaient des résultats obtenus.

Les 78 spectacles en salle ont attiré 230 000 spectateurs et généré un chiffre d’affaires avoisinant les 10 M$, selon Louis Malafarina, directeur du Festival. Le prix du meilleur spectacle en salle a été attribué à la troupe de la Comédie-Française qui effectuait un grand retour au Québec après 24 ans d’absence en présentant Le malade imaginaire.

Il y a eu cette année huit galas et ils ont tous affiché complet. Les organisateurs ont remercié Rachid Badouri, Mike Ward et Patrick Groulx et comptent faire beaucoup plus appel à la relève dans les années qui viennent.

Si l’on ajoute le public venu nombreux assister aux spectacles gratuits sur le site du Quartier Latin, près de deux millions de personnes ont fait travailler leurs zygomatiques pendant le Festival.

La parole à Éric Belley, vice-président de la programmation du 26e Festival Juste pour rire

  • Quelle a été la plus grosse rigolade du Festival?
    Il y a le sketch où Jean-Marc Parent raconte une anecdote de convalescence : il se rend avec quatre amis handicapés au resto, et ils font tourner en bourrique le valet de stationnement. Ça pleurait de rire dans la salle. Mon plus gros high, ça a été pendant le gala de Mike Ward et de Patrick Groulx. La salle était hystérique!
  • Le plus grand moment d’émotion?
    Le conte de Noël de Jean-François Mercier sur les déboires d’une jeune femme. C’est basé sur une histoire vraie, tout le monde avait la larme à l’Å“il. Il y a aussi le standing ovation qu’a reçu Véronic DiCaire après son imitation. C’était son tout premier gala, ça l’a beaucoup touchée.
  • Le plus gros stress?
    Le défilé du Grand Charivarir. Vingt minutes avant le début du défilé, le géant n’était toujours pas gonflé, car le moteur avait sauté. On est quand même arrivés à s’en sortir, mais on a perdu les 15 minutes de différé qu’on avait pour filmer le défilé en toute tranquillité. Tout a donc été filmé dans les conditions du direct.

Articles récents du même sujet