Culture

Stéphane Crête: Complètement Maboul

geneviève vézina-montplaisir, métro

Stéphane Crête a un univers un peu fou, qu’il expose quand il anime Le cabaret insupportable ou lorsqu’il interprète Brad Spitfire, dans le film Dans une galaxie près de chez vous.

Le comédien et metteur en scène était donc la personne toute indiquée pour prendre les reines de Maboul, le spectacle visuel de Juste pour rire où les toqués ont le beau rôle.

Celui qui sera de retour à l’automne au petit écran dans Les étoiles filantes est le maître d’Å“uvre de ce drôle de cabaret constitué d’artistes hétéroclites qui ont tous un point en commun : ils sont surprenants!  

«Juste pour rire est habitué à nous faire rire par les mots, mais depuis plusieurs années il y a toujours quelqu’un qui arrive avec un numéro particulier, explique-t-il. Là, on a décidé d’en faire un spectacle complet.»

Aux quatre coins du globe

Depuis plusieurs années, les organisateurs du Festival Juste pour rire parcourent le globe à la recherche de nouveaux talents.

Quatre des invités qui se produiront sur la scène de la Salle André-Mathieu dans le cadre de Maboul ont d’ailleurs été découverts à l’émission Incroyable talent, la version française de America’s Got Talent où Gilbert Rozon est juge.

Maboul mettra donc en scène des contorsionnistes, un castrat, des danseurs de break dance…

«C’est un mélange de gens plus jeunes et plus vieux, dans des contextes hors de l’ordinaire», note Stéphane Crête.

Spectacle unique

Fait à mentionner : Maboul n’est pas la suite de La clique, un spectacle présenté l’an dernier au Festival. Maboul est une toute nouvelle création.

«La clique avait un côté beaucoup plus sexy, dit Stéphane Crête. Là, c’est vraiment quelque chose de familial. Il n’y aura pas de gens tout nus sur scène!»

En tant que metteur en scène, Stéphane Crête assemblera donc tout ce beau monde pour faire un spectacle cohérent. Un beau défi de création, surtout quand certains des artistes arriveront seulement à la dernière minute.

«Je fais un lien, une histoire, pour sortir aussi de la structure de cabaret classique avec le rideau rouge et l’animateur au micro qui dit : « Accueillons maintenant… » Ça va être quelque chose d’un peu plus théâtral.»

Il ne montera cependant pas sur scène cette fois. C’est plutôt Court-circuit, un artiste français qui porte ce nom «parce que ses fils se touchent», qui fera des liens entre les tableaux, de manière quelque peu surréaliste.

«Il n’y a pas d’animateur comme tel ou de maître de piste, parce qu’on n’est pas dans un cirque, mais plutôt dans une belle folie, précise Stéphane Crête, qui espère attirer un grand nombre de spectateurs car, comme il le dit si bien : «Plus on est de fous, plus on rit!»

Maboul
À la Salle André-Mathieu
Jusqu’au 20 juillet

Articles récents du même sujet