Culture

Les Montréalais fêtent en musique

Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro

C’est finalement sous un ciel dégagé que s’est déroulé le grand spectacle de la fête nationale du Québec, hier, à Montréal.

Des milliers de personnes se sont rendues au parc Maisonneuve pour assister aux festivités, qui se tenaient encore cette année sous l’égide de Normand Brath­waite. Ce dernier fêtait d’ailleurs ses 10 ans à l’animation de la fête des Québécois.

C’est le rocker alternatif Xavier Caféïne qui a réchauffé la foule, suivi de la formation Loco Locass, qui n’a pas hésité à partager son rap engagé.

Zachary Richard, Anik Jean, Alfa Rococo, France D’Amour, Raôul Duguay, Samian, Musa Dieng Kala, Paul Cargnello, Johanne Blouin et Elizabeth Blouin-Brathwaite ont quant à eux célébré quatre siècles de langue française en musique et en chanson.
Après un impressionnant numéro de percussions à quatre mains, Zachary Richard s’est amené sur scène en entonnant Pagayez de son album CÅ“ur fidèle. Le chanteur d’origine cajun a ensuite laissé la scène à France D’Amour qui a interprété la pièce Le bonheur me fait de l’Å“il avant de revenir plus tard dans la soirée pour chanter Travailler c’est trop dur.

C’est devant une foule où presque tous brandissaient un drapeau du fleurdelisé que Xavier Caféïne est aussi revenu sur scène pour interpréter La fin du monde et Lolo Locass pour chanter Résis­tance.

Avant de mettre sous presse, Anik Jean offrait au public Oh mon chéri, accompagnée à la guitare de Normand Brathwaite et de France D’Amour.
Raôul Duguay a quant à lui eu du succès avec La bittt à Tibi, tout comme l’hommage à l’Osstidcho avec une interprétation multivoix de Lindberg de Robert Charle­bois.

Dans l’ensemble, l’ambiance était à la fête et la foule tout à fait disposée à célébrer l’anniversaire des Québécois. Aucun incident grave n’avait été noté hier au parc Maisonneuve, mais une quinzaine d’arrestations avaient été effectuées dans les environs.

Articles récents du même sujet