Culture

Le septième art des Premières Nations

Le festival multidisciplinaire Présence autochtone offre tous les ans pendant 10 jours ce que la créativité des Premières Nations des trois Amériques a de mieux à offrir avec un programme d’activités couvrant les arts visuels, le cinéma, la vidéo, la littérature et les arts de la scène.

Les festivités de cette année ont débuté hier, avec la présentation du film Club Native, de la réalisatrice Tracey Deer, et se termineront le 22 juin avec la présentation du documentaire Umiaq Skin Boat.

Au programme cinéma : 2 longs métrages de fiction, 11 longs documentaires, 1 moyen métrage de fiction, 14 moyens métrages documentaires et 50 courts métra­ges mettant en vedette des personnages des Premières Nations.

Outre le volet cinéma, le volet arts, métiers et traditions propose des spectacles de chants et de danses, des musées vivants et des archéologues au travail. Cette année, deux Atayals – une des six ethnies aborigènes de Taïwan – dévoileront sur le site extérieur du festival, le parc Émilie-Gamelin, quelques aspects de leurs riches traditions artisanales : bijoux, textiles, sculptures sur bois. Ils interpréteront aussi des chants folkloriques.

Le Solstice des Nations sur le mont Royal, quant à lui, consiste en un «fête à fête» amical pour souligner le passage d’un feu de joie, celui du 21 juin, Jour national des peuples autochtones, à un autre embrasement, celui des feux du 24 juin, Fête nationale des Québécois. Le rappeur Samian en sera l’un des invités.

Grand événement

Au cÅ“ur du festival, un grand concert public gratuit sera offert par Richard Desjardins et la chanteuse innue Kathia Rock. Ce spectacle programmé le 21 juin, Jour national de solidarité avec les peuples autochtones, aura lieu sur la place Émilie-Gamelin, où se déroulent les activités extérieures du festival. Kathia Rock sera accompagnée de Jean-Frédéric Messier, qui troquera, pour l’occasion, son rôle de metteur en scène et dramaturge pour celui de guitariste.

Le spectacle débutera à 19 h et sera suivi d’une projection en plein air du documentaire Le peuple invi­sible de Richard Des­jardins et Robert Mon­derie. Le film a été diffusé à New York lors de la septième session de l’Instance permanente des Nations unies sur la question autochtone.    

Présence autochtone
Jusqu’au 22 juin

www.nativelynx.qc.ca

Articles récents du même sujet