Culture

40 ans de relève musicale à célébrer au Festival international de la chanson de Granby

Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro

Depuis sa première édition en 1969, le Festival international de la chanson de Granby en a vu passer, des artistes. Jean Leclerc, France D’Amour, Lynda Lemay, Isabelle Boulay et Dumas ne sont que quelques-uns des nombreux chanteurs qui ont fait leurs premières armes à ce concours de chansons, un des plus importants en Amérique.

Du 10 au 20 septembre, certains d’entre eux se déplaceront à Gran­by pour fêter les 40 ans du rendez-vous à travers la multitude de spectacles offerts en marge du concours qui verra encore cette année 24 demi-finalistes s’affronter.

Pour l’expérience
Les porte-parole de l’événement, les membres du groupe Kaïn, ont participé deux fois au Festival, mais n’ont jamais été lauréats. Une bonne chose, selon eux, parce qu’avant tout, Granby, c’est une expérience.

«Ç’a été très marquant pour nous, affirme le chanteur de la formation, Steve Veilleux. Ça nous a permis de cimenter le groupe et de montrer ce qu’on était capables de faire.»

Myëlle, une des demi-finalistes de la présente édition, ne parle pas, elle non plus, de gagner à tout prix. Elle est plutôt impatiente de suivre la formation qui précédera sa prestation sur scène aux demi-finales.

«On va avoir des cours d’interprétation, mais aussi d’impro avec Luc Senay, dit-elle. On va aussi en apprendre plus sur les rudiments de l’industrie avec l’aide d’un avocat.»

Outre la Soirée retrouvailles du 19 septembre, où une trentaine d’artistes ayant
déjà participé au concours monteront sur scène, les 40 ans du Festival seront soulignés par une émission présentée à Musimax.

Le projet de résidence internationale parrainé par Francis Cabrel prendra son envol le 3 septembre.

Le directeur général du Festival international de Granby, Pierre Fortier, note que le secret de la longévité de l’événement réside dans sa formule, qui est améliorée chaque année.

Articles récents du même sujet