Culture

En attendant Perreau…

Pendant deux jours, la semaine prochaine, le Divan orange accueillera Yann Perreau, en chantier dans ses murs. En effet jeudi et vendredi prochain, l’auteur-compositeur-interprète investira les lieux pour tester son tout nouveau matériel.

L’année 2007 a été très chargée pour lui. Après avoir ravi le public québécois en publiant un recueil de poèmes et de nouvelles (Perreau et la plume, VLB éditeur), en présentant son spectacle Perreau et la lune, en avoir tiré un coffret CD/DVD, en plus d’une résidence en France, Yann Perreau s’est octroyé quelques mois de repos bien mérité en Inde. De repos? Pas exactement puisque l’heure d’un troisième album studio a sonné, après Western Romance (2002) et Nucléaire (2005).

Il ne serait donc pas surprenant que ce nouvel effort soit teinté de cette expérience de voyage, offrant à l’auteur une nouvelle matière à réflexion et donc à inspiration. Le 6 mai de cette année, il avait d’ailleurs présenté, en exclusivité, lors de la finale du concours des Francou­vertes dont il était le porte-parole, une nouvelle chanson, ne manquant pas de la contextualiser dans ce voyage.

C’est tout un défi que se lance ici Yann Perreau : tester ses nouvelles chansons directement face au public. Ce défi le mènera jusqu’à Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue, où il donnera deux représentations le vendredi 29 et le samedi 30 août, lors du Festival de musique emergente. Cette expérience lui permettra éventuellement de réajuster son travail et de livrer un troisième album complet dans quelques mois.

Yann Perreau en chantier
Jeudi 21 et vendredi 22 août, 21 h 30
Divan orange, 4234, boulevard Saint-Laurent, 15 $ à la porte

Autres suggestions de sorties:

Vendredi et samedi

Encore deux jours de funk
Depuis hier, ce soir et jusqu’à demain se tient le Montréal Funk festival au Petit Campus. Pendant ces trois jours, deux groupes par soir se relaieront pour promouvoir un mélange de nouveaux genres funk et soul. C’est la première fois qu’un événement d’une telle envergure est organisé dans la métropole, cette musique étant peu souvent mise de l’avant. Des formations comme The Pat Lehman Band (samedi) ou The Collective et Jamesking (ce soir) se produiront pour livrer leur meilleur son funk. À noter : une partie des revenus de ces soirées sera remise à l’organisme Emergo, une association venant en aide aux enfants atteints d’autisme.

Vendredi 15 et samedi 16 août, 21 h
Petit Campus, 56, rue Prince-Arthur Est   

Samedi

Jimi Hunt à la sauce solo
Demain, l’Escogriffe accueille pour une des rares fois depuis qu’il chante pour le groupe de rock le plus fou du moment – Chocolat pour ne pas le nommer – Jimi Hunt en version homme-orchestre. Alors que le groupe traîne derrière lui des effluves de scandale – le spectacle a été programmé bien avant cela – Jimi Hunt revient à ses premières amours en performant en solo à l’Esco’. Les puristes et les nouveaux fans de Chocolat seront ravis de le (re)voir manier batterie, guitare et harmonica comme personne, fidèle à ces sonorités à la fois nonchalantes et énergiques qui caractérisent la musique suffocante des années soixante.

Samedi 16 août, 21 h
L’Escogriffe, 4467 A, rue Saint-Denis

Articles récents du même sujet