Culture

La culture, pour les nuls et les érudits

Marc-André Lemieux, Métro

Le mandat d’ARTV est plutôt simple : promouvoir la culture d’ici et d’ailleurs. Cet automne, la chaîne spécialisée tentera une fois de plus d’atteindre cet objectif en proposant trois nouveautés qui sauront sans doute satisfaire tant les profanes que les intellos.

Pour ou contre l’opéra? Pour ou contre la musique country? Tels sont quelques-uns des thèmes qui seront abordés dans La culture pour les nuls (mercredi à 19 h), une série originale qui s’amusera à «bousculer les préjugés sur la culture», indique son animateur, Vincent Graton. Chaque émission proposera un débat opposant deux comédiens. Les extraits présentés hier en conférence de presse étaient prometteurs. Difficile de rester insensible face l’énergie avec laquelle Pascale Montpetit dénigrait le théâtre de répertoire ou la passion avec laquelle Chantal Fontaine s’attaquait à la poésie. On sera au rendez-vous dès le 20 août.

Les émissions consacrées à la danse ont la cote par les temps qui courent, tant au Québec (Le match des étoiles) qu’aux États-Unis (Dancing with the Stars, So You Think You Can Dance). ARTV compte bien capitaliser sur cet engouement avec Heure de pointes (mardi à 19 h), une série documentaire de six épisodes animée par l’ex-étoile des Grands Ballets canadiens, Geneviève Gué­rard. À compter du 19 août, les téléspectateurs verront les coulisses de ce monde haut en couleur à travers les yeux de ses artisans, dont Anik Bissonnette et Louise Lecavalier.

Finalement, Les nouveaux mondes (jeudi à 19 h) donnera la chance à des artistes épris de littérature de communiquer leur amour pour un certain auteur, en parcourant les lieux qui ont inspiré l’Å“uvre de celui-ci. C’est ainsi que le 21 août on sera témoin du parcours de Marie Tifo, qui s’est rendue à Québec et à Kamouraska pour parler d’Anne Hébert. Pascale Bussières, France Castel et Marie-Jo Thério se sont aussi prêtées au jeu.

Les retours

La programmation automne 2008 d’ARTV misera aussi sur des valeurs sûres connues des téléspectateurs.

C’est le 19 septembre, après deux émissions spéciales dédiées aux prix Gémeaux, que les nouveaux épisodes de C’est juste de la TV (vendredi à 21 h) feront leur retour en ondes. La formule de l’émission restera la même. Son équipe, quant à elle, a subi de nombreux bouleversements. Chantal Lamarre et Monique Proulx, qui est devenue la nouvelle directrice générale du Programme français de l’ONF, seront remplacées par l’ex-VJ à MusiquePlus Anne-Marie Withenshaw et l’ancienne ministre libérale de la culture, Liza Frulla. Elles se joindront à l’animateur André Robitaille et au journaliste Marc Cassivi, qui gardent leur poste
respectif.

«Chantal se sentait mal à l’aise de critiquer ses pairs, a précisé Luc Leblanc, le directeur de la création et de la production interne à ARTV. Ce fut un choix déchirant pour elle de quitter.»

Parmi les émissions qui reviendront à l’antenne à compter du 16 août, on note aussi Viens voir les comédiens, Les grandes entrevues Juste pour rire et Cabine C, qui proposera de nouvelles entrevues avec Mistou, Louis Morissette, Michel Courtemanche, Fran­­çois Avard et Réjean Tremblay.

Articles récents du même sujet