Culture

Pineapple Express: Les copains d'abord

Après avoir écrit et produit Anchorman, The 40-Year-Old Virgin, Knocked Up, Superbad et Forgetting Sarah Marshall, l’équipe des Productions Apatow présente Pineapple Express (en français, Ananas Express).

Entre la comédie et le film d’action, Pineapple Express raconte l’histoire de deux jeunes adultes paresseux, Dale, interprété par Seth Rogen (Knocked Up, Superbad) et Saul, joué  par James Franco (Spider-Man), qui se retrouvent pourchassés par une bande de tueurs après avoir été témoins d’un meurtre. C’est l’Ananas Express, une sorte très rare de marijuana, qui a permis aux tueurs de les repérer après qu’un joint entamé ait été laissé sur les lieux du crime.

De passage à Montréal pour présenter leur film en grande première au Festival Juste pour rire, producteur, scénaristes et acteurs s’entendaient sur un point : ils ont eu un immense plaisir à tourner Pineapple Express. Et en conférence de presse, la complicité de l’équipe paraissait évidente.

Mission réussie
«Il y a plusieurs années, je me suis dit qu’il serait intéressant de faire un long métrage d’action dans lequel les personnages seraient continuellement sous l’effet de la drogue», explique Judd Apatow, le producteur et coscénariste. Et bien voilà qui est fait et, selon Apatow, avec brio. 

«Le film est génial et nous sommes vraiment fiers», affirme-t-il, tout sourire.
L’histoire a été écrite en collaboration avec Seth Rogen, qui se retrouve aussi à jouer l’un des deux rôles principaux, et avec le partenaire d’écriture de ce dernier : Evan Goldberg.

«À plusieurs reprises lors du processus d’écriture, nous avons testé les gags à la maison, ou avec des amis. Il était très important pour nous de voir si les blagues fonctionnaient pour une majorité de personnes», se rappelle Judd Apatow.

Bien que le film parle presque exclusivement de drogue, le producteur est d’avis qu’une leçon se cache derrière.

«Pineapple Express dit en fait que rien de bon ne ressort lorsque l’on est drogué, croit-il. La vie de ces deux gars est un désastre. Ils ne vont nulle part et l’on se prend à espérer que le fait de se faire presque tuer les fera réfléchir à la direction que pourrait prendre  leurs vies. J’ai toujours voulu me sentir en paix avec ce que disent mes films au final.»

Action!
Pour le tournage de son premier film d’action, l’équipe des Productions Apatow dit s’être beaucoup amusée, bien que le défi semblait au début assez imposant. «J’adore les films d’action! Et même si nous savions que Pineapple Express allait être drôle, nous ne voulions pas parodier un film d’action, mais bien faire un film d’action drôle», précise Seth Rogen.

Après s’être entraînés un minimum, «parce qu’il ne fallait pas avoir l’air trop à l’aise lors des cascades», explique Seth Rogen, les acteurs ont été prêts à tourner les scènes d’action, qu’ils ont faites sans doublure. Alors que certains films nécessitent plus d’un mois de tournage exclusivement pour les scènes d’action, l’équipe de Pine­apple Express a condensé le tout en quatre jours.

«Ç’a été très intense, mais justement, ça nous a fait nous sentir encore plus dans le feu de l’action», conclut le comédien. Maintenant que le film est terminé, Judd Apatow, qui commence à travailler à son prochain film, se dit déjà nostalgique de
l’ambiance amicale qui habitait le plateau.

«C’est la première fois que je suis déçu que le projet ne soit pas pour une série télévisée, révèle-t-il. L’équipe et l’ambiance de tournage étaient tellement parfaites, que j’aurais souhaité pouvoir continuer à travailler sur le projet
pendant encore longtemps! 

Articles récents du même sujet