Culture

Metric vu par Metric

Douglas Vieira, Métro Brésil

Le groupe canadien Metric, formé en 1998, a trois albums à son actif : Old World Underground, Where Are You Now? (2003), Live It Out (2005) et Grow Up and Blow Away (2007). Le voilà en voie de terminer son quatrième album qui sortira plus tard cette année. Métro s’est entretenu avec James Shaw, le guitariste du groupe.

Vous venez du Canada, mais vous avez grandi aux États-Unis. Comment cette dualité s’exprime-t-elle dans votre musique?

Ça nous a empêché de rester cloisonner dans la scène locale. Le monde est grand, 6 milliards de personnes qui ont toutes une chanson préférée.

Quelles sont vos influences?
La beauté, l’énergie, briser les barrières et dire la vérité comme elle nous apparaît.

Y a-t-il de nouveaux groupes qui vous impressionnent?
J’aime MGMT et aussi The Field.

Y a-t-il d’autres groupes qui vous inspirent lorsque vous écrivez? Ou des influences autres que la musique?
Les films m’inspirent beaucoup, ainsi que mes amis.

Il semble que votre musique peut plaire à différents genres de personnes. Qui sont les fans de Metric?

J’adore nos fans. Ils semblent inspirés, les yeux lumineux, sexy et prêts à avoir du bon temps.

Êtes-vous en période d’écriture présentement?

Nous venons tout juste de terminer l’enregistrement de notre quatrième album.

Vous avez des fans qui sont complètement obsédés par vous. Que ressentez-vous lorsque vous voyez votre visage sur un chandail?

Que j’aimerais être plus beau!

Que signifie le succès pour vous?
L’équilibre parfait entre l’amour, l’argent, le temps, la satisfaction artistique et la reconnaissance, l’amitié, et une meilleure compréhension du bien commun.

Est-ce que votre musique sonne différemment lorsque vous êtes sur scène?

Sur scène, notre musique est beaucoup plus lourde.

Quels sont vos plans pour le futur?

D’avoir autant de plaisir qu’il est possible d’en avoir et de travailler vraiment fort.

Articles récents du même sujet