Culture

Le Gentleman, un regard différent sur Montréal

Dans un salon de la rue Saint-Urbain étaient enregistrées hier les scènes d’une aventure policière surprenante. Pour son 47e jour de tournage, l’équipe de la série Le Gentleman, qui sortira en 2009 à TVA, a invité les médias à assister à l’enregistrement de quelques scènes.

«Le Gentleman a été super le fun à faire, en partie parce que c’est complètement différent de ce qu’on a fait avant», explique Anne Boyer, qui a coscénarisé la série avec Michel D’Astous.

Bien que les deux auteurs n’en soient pas à leurs premières armes (Nos étés, 2 frères, Tabou), c’est la première fois qu’ils présentent une série policière.

«Ce qui a été le plus difficile, continue Anne Boyer, ça a été de toujours s’assurer que le suspense est bon, avec juste assez d’indices, mais pas trop… Heureu­sement, on avait nos lecteurs qui lisaient le scénario et nous conseillaient!»

Le Gentleman, c’est l’histoire d’une quête, celle de Louis Cadieux, joué par David Boutin, dont la blonde est dans le coma à   la suite d’une attaque inexpliquée. Policier, Louis est habitué d’infiltrer différents milieux pour ses enquêtes, ce qu’il fera pour comprendre ce qui est arrivé à sa copine. Pendant ses recherches, il fera des découvertes surprenantes sur sa blonde et devra infiltrer le monde de la prostitution.

Réalisée par Louis Choquette (La ligne brisée, Temps dur, Rumeurs, Jack Carter, Cover-Girl), la série, tournée dans une vingtaine de lieux différents, montrera un Montréal très urbain fait de béton et de graffitis.

«Un regard différent sur Montréal», selon Anne Boyer.

Place aux suspects

Mettant en vedette David Boutin, Marie-Chantal Perron, Michel Barrette et Lise Dion, Le Gentleman offrira, malgré des intrigues prenantes, des répits aux téléspectateurs en présentant aussi des scènes d’amour, des scènes familiales et des moments plus légers.

Pour David Boutin (Temps dur, La ligne brisée, La grande séduction), interpréter un policier n’est pas quelque chose de nouveau. «J’ai déjà joué des détectives, des policiers et des escrocs, alors je connais ce genre de rôles», explique celui qui ne semble pas avoir eu de difficulté à se glisser dans la peau de Louis Cadieux. «Ce que j’ai aimé du personnage, c’est que, malgré son travail et ses enquêtes, il reste très humain», affirme le comédien qui décrit Le Gentle­man comme une série qui rassemble plusieurs univers différents.

Angèle Coutu, Muriel Dutil, Robert Lalonde, Marie-Hélène Thibault, Frédéric Pierre et Marianne Farley font aussi partie de  la distribution de cette série policière de huit épisodes.

Bientôt sur nos écrans
En attendant la date officielle de présentation de la série, qui n’est pas encore fixée, les plus impatients peuvent commencer à enquêter, puisqu’il paraît que le titre «Gentleman» est un indice du dévoilement de l’intrigue finale. Impos­sible d’en savoir plus! Avec moins de 10 jours de tournage à faire, le réalisateur Louis Choquette se dit très heureux de participer à la série, alors qu’on sent Anne Boyer un brin fébrile relativement à sa première série policière. «Ça fait très longtemps que ce projet-là existe. Et maintenant qu’il prend forme, j’espère seulement qu’on a réussi notre pari!» lance-t-elle. C’est ce que nous saurons en 2009.

Articles récents du même sujet