Culture

Il y a longtemps que je t'aime : Premier essai réussi

Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro

Il y a quelques mois. l’auteur Eric-Emmanuel Schmitt avait réussi son passage derrière la caméra avec le film Odette Toulemonde. Selon les médias français, Michel Houellebecq a eu moins de chance avec La possibilité d’une île, qui sortait cette semaine sur les écrans français. De son côté, l’écrivain et scénariste Philippe Claudel s’en sort haut la main avec Il y a longtemps que je t’aime.

Avec sa première réalisation, l’auteur du Rapport de Brodeck nous amène dans un drame psychologique familial où deux sÅ“urs, qui ne se sont pas vues depuis 15 ans, doivent se réapprivoiser.

Si Philippe Claudel maîtrise les aléas de la réalisation dans cette première Å“uvre, c’est cependant le jeu des actrices qui retient toute notre attention.  
Elsa Zylberstein est touchante et à fleur de peau dans son interprétation de la jeune sÅ“ur. Quant à elle, Kristin Scott Thomas vole la vedette grâce à son jeu tout en retenue. Avec son visage, elle a la capacité d’interpréter une grande gamme d’émotions sans dire un mot.

Un peu long
Seule ombre au tableau de ce film intimiste, la longueur de certaines scènes et quelques faiblesses en ce qui concerne le scénario.

Cependant, on pardonne ces maladresses au réalisateur qui a réussi à éviter les erreurs des premiers films.

Cote : 4/5
Il y a longtemps que je t’aime
En salle dès aujourd’hui

Articles récents du même sujet