Culture

Passion poussière: l’émission de rénovation de trop?

Passion poussière: l’émission de rénovation de trop?

Depuis la semaine dernière dans la portion VÉRO.TV de l’Extra d’ICI TOU.TV, Passion Poussière s’est pointé le bout du nez au rythme d’un épisode par semaine durant cinq semaines.

La passion de la poussière, c’est celle de la comédienne et animatrice Sarah-Jeanne Labrosse qui, le temps d’une courte saison, nous invite dans les coulisses de ses projets de rénovations avec ses amis. Si la prémisse vous semble mince, c’est parce qu’elle l’est au final – tout comme le visionnement de cette nouveauté dans la grande piscine déjà bien remplie des émissions de rénovation.

Sarah-Jeanne Labrosse dans Passion poussière

Soyons justes, par contre: c’est une émission bien menée et Labrosse, dans ce projet, est chaleureuse et sympathique. Il y a même un certain plaisir à visiter la maison d’une vedette occupée au Québec depuis plusieurs années. Ceci dit, ses rénovations n’ont rien d’extraordinaire, même qu’elle sont plutôt banales. Ce qui fait qu’au final, c’est plus un «vlog» comme on en trouve par centaines sur YouTube, et on cherche l’élément distinctif de cette production.

Si vous aimez Sarah-Jeanne Labrosse, vous la suivez déjà sur Instagram. Si vous la suivez sur Instagram, vous avez déjà tout vu de Passion poussière en temps réel. Pour les autres, je vois mal comment votre sélection volontaire s’arrêtera sur cette émission. Sur le câble traditionnel, on s’y arrêterait lors d’une séance de zapping. Mais faire un choix conscient de regarder Labrosse nous dire que c’est le fun jouer dans la poussière – j’en doute fortement.

La production n’a rien de mal en tant que tel, mais elle est bêtement comme toutes les autres avant elle. C’est une émission de rénovation, sauf qu’on remplace les vedettes d’ailleurs par une vedette d’ici et on espionne timidement des projets hors de prix pour la moyenne des ours. C’est de la télé, on peut vendre du rêve, mais le rêve ici est quand même assez fade.

C’est dommage, parce que l’émission décroche quelques sourires, surtout parce que Labrosse est vraiment attachante, mais il n’y a rien ici qui se démarque des médias sociaux de l’actrice, par exemple, et qui justifie une production télé de cette envergure. C’est, dans le jargon, ce que je m’amuse à appeler un véhicule à vedettes pour remplir une grille. Ni plus ni moins. On s’imagine que la notoriété de la vedette suffira pour produire un certain niveau de succès et le reste se contente de recycler des formules déjà usées.

On fait de la saucisse poussiéreuse dans ce Passion poussière pas très passionnant. Rien pour vous convaincre de franchir le mur payant de TOU.TV.

Suivez Stéphane Morneau

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Mathieu

    Pas d’accord! Ceux et celles qui aiment Sarah-Jeanne seront servis ! Pour ma part, j’ai adoré le premier épisode. Il faut laisser du temps à la série avant de la juger.

  • karine

    Peut-être n’êtes vous pas la cible? Personnellement j’ai regardé au complet et j’ai beaucoup aimé. Bien que ce soit un gros projet de rénovation j’ai trouvé que celui-ci décrivait vraiment bien c’est quoi un chantier de rénovation et comment gérer les petits pépins. On est plus dans le processus que dans la décoration et ca fait changement justement.