Culture
08:00 2 avril 2021 | mise à jour le: 1 avril 2021 à 15:07 temps de lecture: 5 minutes

Sur vos écrans cette semaine…«Antoinette dans les Cévennes», «La dernière tentation du Christ», «Comme une maison en feu»…

Sur vos écrans cette semaine…«Antoinette dans les Cévennes», «La dernière tentation du Christ», «Comme une maison en feu»…
Photo: Collaboration spéciale

Cette semaine, on vous conseille les films Antoinette dans les Cévennes, La dernière tentation du Christ, Comme une maison en feu… et d’autres.

(1): Chef d’oeuvre, (2): Remarquable, (3): Très bon, (4): Bon, (5): Moyen, (6): Médiocre, (7): Minable.

 

Antoinette dans les Cévennes

(3)

Comédie sentimentale française réalisée par Caroline Vignal

Mettant en vedette Laure Calamy, Benjamin Lavernhe, Olivia Côte.

C’est quoi ? Sur la piste de son amant, parti en randonnée dans un parc du Massif central avec sa femme et sa fillette, une institutrice parisienne connaît diverses mésaventures avec son compagnon de route, un âne têtu.

C’est comment ? Caroline Vignal (LES AUTRES FILLES) brosse un portrait de femme riche et nuancé, sur fond de récit initiatique doux-amer, campé dans un décor naturel fort bien exploité. Cette protagoniste, Laure Calamy (AVA, NOS BATAILLES) la rend fort émouvante dans ses moments de vulnérabilité, et très drôle dans ses interactions avec son âne, qui devient son confident et ami.

En salle

 

Comme une maison en feu (Like a House on Fire)

(4)

Drame psychologique canadien réalisé par Jesse Noah Klein

Mettant en vedette Sarah Sutherland, Jared Abrahamson, Michael Riley.

C’est quoi ? Après deux ans d’absence, une jeune femme retrouve sa fillette de quatre ans, qui ne la reconnaît pas, et son mari, en couple avec une nouvelle conjointe, enceinte de sept mois. Bien qu’encore fragile, la revenante s’efforce de reprendre sa place dans sa famille.

C’est comment ? Quatre ans après WE’RE STILL TOGETHER, le Montréalais Jesse Noah Klein revient avec un drame familial déchirant, d’une grande vérité psychologique, porté par le jeu intense et poignant de Sarah Sutherland (« Veep »). À l’inverse, une intrigue secondaire peu féconde empêche cette modeste production, tournée à North Bay en Ontario, d’atteindre des sommets d’émotion.

En salle et en vidéo sur demande

La dernière tentation du Christ (Last Temptation of Christ, The)

(3)

Drame religieux américain réalisé par Martin Scorsese

Mettant en vedette Willem Dafoe, Harvey Keitel, Barbara Hershey.

C’est quoi ? Arrêté et crucifié, Jésus est l’objet d’une dernière tentation sous forme d’un délire hallucinatoire qui lui fait entrevoir une vie paisible de patriarche s’il renonce à son rôle de messie souffrant.

C’est comment ? Martin Scorsese (TAXI DRIVER, SILENCE) s’est inspiré du roman controversé de Nikos Kazantzakis pour explorer le thème de l’humanité du Christ. Sa « vie de Jésus » évoque les moeurs rugueuses de l’époque, tout en versant par instants dans des visions fantastiques. Willem Dafoe se donne sans compter dans le rôle du messie en apprentissage.

Dimanche 23h25 sur ICI Radio-Canada

Miss

(4)

Comédie de moeurs française réalisée par Ruben Alves

Mettant en vedette Alexandre Wetter, Pascale Arbillot, Thibault de Montalembert.

C’est quoi ? Grâce à l’appui de ses colocataires et de sa logeuse, un homme de 24 ans est admis comme participant au concours Miss France. Parvenu à tromper l’organisatrice et les concurrentes, l’ambitieux transgenre s’apprête à réaliser son rêve d’enfance.

C’est comment ? Portée par un Alexandre Wetter bluffant et un Thibault de Montalembert (« Appelez mon agent ») drôle et poignant en travesti sur le retour, cette ode à la tolérance séduit par son recours décomplexé aux codes de la comédie populaire. « Feel good movie » aux clichés assumés, MISS est mis en scène dans un style élégant et coloré par Ruben Alves (LA CAGE DORÉE).

En salle

Le sang du pélican

(4)

Docufiction canadien réalisée par Denis Boivin

Mettant en vedette Karen Elkin, Perrine Gruson, Moïra Ashini.

C’est quoi ? La fermeture du monastère des Ursulines à Québec est l’occasion d’un retour sur l’histoire de cet établissement voué à l’éducation des filles amérindiennes, fondé en 1639 par la Française Marie Guyart, mieux connue sous le nom de Marie de l’Incarnation.

C’est comment ? En écho à FOLLE DE DIEU de Jean-Daniel Lafond, ce nouveau portrait de la fondatrice du couvent des Ursulines adopte une forme hybride, oscillant entre documentaire empathique et reconstitutions dramatiques inégalement naturelles. Karen Elkin offre néanmoins un jeu vibrant, tout au long d’un récit riche et bien documenté, filmé avec soin.

En salle et en vidéo sur demande

Sophie Jones

(4)

Drame psychologique américain réalisé par Jessie Barr

Mettant en vedette Jessica Barr, Skyler Verity, Claire Manning.

C’est quoi ? Après la mort de sa mère, une adolescente se lance dans des aventures sexuelles qui déconcertent sa soeur, son père, sa meilleure amie et un camarade de classe. Émotionnellement engourdie, la jeune fille souffle le chaud et le froid sur sa relation avec ce sensible garçon.

C’est comment ? Jessie Barr et sa cousine Jessica ont puisé dans leurs propres expériences du deuil et de l’adolescence la matière de ce récit d’apprentissage délicat. Dans la tradition du cinéma indépendant (caméra à l’épaule, quasi improvisation, rock alternatif), l’ensemble est mince mais il séduit, grâce à la forte présence de Jessica Barr dans le rôle-titre.

En vidéo sur demande

Articles similaires