Culture
16:32 29 avril 2021 | mise à jour le: 30 avril 2021 à 10:07 temps de lecture: 3 minutes

Décès de l’écrivain Claude Jasmin

Décès de l’écrivain Claude Jasmin
Photo: Martine Doyon/GracieusetéClaude Jasmin

L’auteur montréalais Claude Jasmin est décédé à l’âge de 90 ans dans la nuit de mercredi à jeudi. Le webmestre de son site, Marc Barrière, en a fait l’annonce dans une courte publication.

Prolifique, Claude Jasmin a publié une soixantaine de livres en carrière, dont Éthel et le terroriste (1964), Pleure pas, Germaine (1965) et La Petite Patrie (1972), qu’il a ensuite adapté en un populaire téléroman. Il a également écrit des textes dramatiques pour la radio, la télévision et le cinéma.

En plus d’être auteur, Claude Jasmin a également été céramiste, acteur, marionnettiste, critique d’art, professeur d’histoire de l’art, chroniqueur et peintre.

En 2019, il a fait son entrée dans le dictionnaire Larousse. Trois ans plus tôt, il recevait le prix Athanase-David, remis par le gouvernement du Québec, pour l’ensemble de sa carrière et de son œuvre. Le jury avait alors souligné que cet ami des lettres et du milieu culturel montréalais était «campé dans la position de l’homme de lettres sans compromis, tel qu’il a toujours été toujours vivant, toujours debout.»

Des hommages

Claude Jasmin «aura marqué toute une génération avec ses écrits», a mentionné Marc Barrière en annonçant de son décès.

Les Éditions XYZ, où il a notamment publié sa trilogie sur ses amours de jeunesse, ont pour leur part rendu hommage «à un homme dont le regard profondément humain sur la ville et ses habitants marquera durablement les mémoires».

Leur vice-président, éditions et opérations, Arnaud Foulon, se souvient «d’un homme de cœur». «J’ai eu le plaisir de le côtoyer […]. Quel plaisir de replonger dans la bohème montréalaise d’antan savamment présentée par un narrateur amoureux de la vie comme des mots», dit-il à propos de sa trilogie.

«Je garde de beaux souvenirs, entre autres de La Petite Patrie. Mes condoléances à tous ses proches», a pour sa part déclaré le premier ministre François Legault.

Selon la ministre de la Culture Nathalie Roy, «Claude Jasmin était un de nos grands artistes québécois».

«Monsieur Jasmin a participé à magnifier Montréal, à travers son oeuvre. Je penserai à vous ce soir, dans ma Petite-Patrie», a souligné la mairesse de Montréal, Valérie Plante

«Puisse-t-on le lire longtemps, et le garder ainsi, à travers ses mots et son regard unique, vivant», ont également souligné Les Éditions XYZ, qui pleurent également le décès de la journaliste Minou Petrowski survenu mardi.

Articles similaires